navigation

L’atlas de l’audience radio en France 1 août 2013

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Audiences,Cartographie,Locales , trackback

L’institut de sondage Médiamétrie livre chaque année en juillet les résultats de l’étude Médialocales portant sur l’écoute radio régionale, départementale et locale hors Ile-de-France. Mine d’informations pour les observateurs, l’enquête permet notamment d’esquisser une analyse géographique des habitudes radiophoniques : qui écoute quoi à quel endroit ? Comment les facteurs géographiques, historiques ou démographiques peuvent expliquer ces résultats ? Quelles particularités locales ont la vie dure ?

Grâce à la visualisation cartographique, nous sommes en mesure de dessiner un portrait rapide de la popularité des stations dans les territoires. L’approche privilégiée étant ici de pointer pour chaque département et agglomération sondés la radio arrivant en tête du classement d’audience.

L'atlas de l'audience radio en France dans Actualité letransistor_aout2013_carte-medialocales-agglomerations_2012-2013_ptite

De Aix-en-Provence à Vichy, Médiamétrie sonde au total 97 agglomérations. Fort logiquement, les trois premières radios de France y sont très bien représentées : RTL conserve traditionnellement son statut de favorite dans la plupart des agglomérations situées au nord d’une ligne La Rochelle-Montbéliard, France Inter est très écoutée dans les grandes métropoles régionales (Nantes, Rennes, Caen, Besançon, Poitiers, Limoges, Lyon, Saint-Etienne, Grenoble , Toulouse et Bordeaux), et NRJ reste la préférée dans le Pas-de-Calais (Saint-Omer, Béthune et Arras), en Alsace (Strasbourg et Mulhouse), et dans beaucoup de villes moyennes situées dans des zones plus rurales (Périgueux, Brive-la-Gaillarde, Tarbes, Montauban, Carcassonne, Le Puy-en-Velay, Roanne, Bourg-en-Bresse).

Les autres radios parisiennes apparaissent bien moins régulièrement en tête des audiences : Europe 1 est la plus écoutée dans seulement six agglomérations (Quimper, Angers, Orléans, Colmar, Mâcon et Chalon-sur-Saône), l’attachement à RMC reste fort en PACA (Avignon, Marseille, Toulon, Cannes) et en Corse (Ajaccio), et France Info séduit particulièrement les Niçois et les Albigeois.

Du côté des musicales, le programme urbain de Skyrock arrive en tête dans le Pas-de-Calais à Boulogne-sur-Mer et Lens, le « son dance-floor » de Fun Radio séduit spécialement à Clermont-Ferrand, et Virgin Radio surnage dans la ville de Forbach en Moselle.

Qu’on se le dise, les radios locales du réseau France Bleu ne sont pas uniquement appréciées dans les campagnes, certaines stations historiques fonctionnent également en ville, et ce malgré la concurrence. C’est le cas de France Bleu Cotentin à Cherbourg, de France Bleu Mayenne à Laval, de France Bleu Drôme Ardèche à Valence, France Bleu Gard Lozère à Nîmes, de France Bleu RCFM à Bastia et France Bleu Roussillon à Perpignan.

La carte fait enfin apparaître quelques stations privées indépendantes qui dament le pion aux programmes parisiens dans leurs fiefs. Dans ces zones, les habitudes d’écoute semblent tenaces et l’attachement à la radio locale demeure très fort si on en juge par les records d’audiences observés.
Ainsi à Castres, un auditeur sur trois se branche quotidiennement sur la radio 100% : celle-ci récolte 33,3% d’audience cumulée ! Cas de figure similaire à Dunkerque pour Delta FM et ses 30,6% d’audience cumulée. Puis suivent, Radio 6 à Calais (26,2%), Totem à Rodez (24,1%), La Radio Plus à Thonon-les-Bains (22,9%), Maritima du côté de Martigues (22,8%), Lor’FM à Thionville (22,5%), ODS à Annecy (18,1%) et RMB à Montluçon (16,7%).

letransistor_aout2013_carte-medialocales-departements_2012-2013_ptite dans Audiences

Malgré son manque d’exhaustivité (19 départements métropolitains ne sont pas sondés), l’analyse des premières audiences par département offre un panorama différent de celle des agglomérations. Pour certaines zones, les goûts des auditeurs ruraux semblent diverger des goûts urbains et une pondération des résultats précédents s’opère alors.

De nouvelles radios locales apparaissent donc dans certains territoires, comme Tendance Ouest dans la Manche, Wit FM en Gironde, la célèbre Alouette dans son fief vendéen, et Magnum la Radio, à égalité avec RTL dans les Vosges.

Dans certains départements ruraux et en zones de montagne, le réseau France Bleu a la cote, que ce soit dans la Mayenne, le Doubs, la Savoie, la Drôme, le Puy-de-Dôme, la Creuse, la Haute-Vienne, les Pyrénées-Orientales ou les Pyrénées-Atlantiques.

Pour les nationales, France Inter est davantage prisée en Bretagne et sur la côte Atlantique, ainsi qu’en Rhône-Alpes ; RMC reste la radio de la région PACA, NRJ est bien la préférée des Alsaciens et la station fonctionne très bien dans le Languedoc, la région Rhône-Alpes ou le département du Pas-de-Calais. Sans surprise, RTL est leader en audience dans 22 départements de la moitié nord du pays.


Source : Médiamétrie – Etude des Médialocales 13 ans et + (période septembre 2012-juin 2013, audiences cumulées lundi/vendredi 5h/24h) 

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus