navigation

Disparition de Michel Grégoire, ancien producteur de France Inter 24 février 2014

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Animateurs,Archives,France Inter,Radio France , trackback

FRANCEINTER_1998_promotion_bien_entendu_michel-gregoire

Producteur de France Inter et France Musique de 1987 à 2003, Michel Grégoire est décédé ce dimanche à l’âge de 54 ans.

Frédéric Lodéon a ouvert aujourd’hui son Carrefour de Lodéon sur France Inter en saluant un ami « jovial, gouailleur, impertinent, très très cultivé, bon vivant ».

Animateur des nuits de France Inter de 1987 à 1996 (La Nuit au poste, La Lunella), voix des après-midi de la chaîne durant deux saisons dans Bien entendu de 1997 à 1999, Michel Grégoire était en outre à l’origine de concepts estivaux tels que Travailler c’est trop dur (1991), ou bien Poste restante (étés 1994, 1995 et 1996) sur les échanges épistolaires.

Les correspondances des auditeurs étaient également au coeur de l’émission Comme ça s’écrit en 1996-1997. Il présenta lors de cette même saison, toujours sur France Inter, le programme Nuit noire consacré à la littérature policière. En voici un extrait datant de juin 1997 :

 Illustration : promotion pour l’émission Bien entendu en 1998

Commentaires»

  1. Je recherche un ouvrage qui aurait rassemble les lettres lues a l antenne

    Répondre

  2. Je ne suis pas certain qu’un tel ouvrage existe Alfred.

    Répondre

  3. Bonjour,
    pensez vous que l’on puisse réécouter les émissions de poste restante aujourd’hui?
    mon courrier a était lu l’or d’une émission et je ne l’ai jamais entendu. Hier en rangeant mes papiers j’ai retrouver la carte de l’animateur qui m’avait écrit pour me remercier ce qui m’a rendu curieuse.

    Répondre

  4. Bonjour,
    Grâce à l’INA, vous pouvez exhumer certains enregistrements de l’émission Poste Restante. Je vous invite à faire une recherche sur le site inatheque.ina.fr , vous y trouverez peut-être votre bonheur !

    Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus