navigation

The Naked Breakfast : la matinale la plus « live » au monde 24 novembre 2015

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Amusant,Etranger , ajouter un commentaire

letransistor_98fm_naked-breakfast

Vendredi 27 novembre, une radio irlandaise, 98FM, dénude sa matinale. Le Ray Foley Show devient le Naked Breakfast. Ce qui ne signifie pas que les animateurs seront nus mais que l’émission sera entièrement en direct !

Entièrement ? Oui, tout ce qui sera diffusé entre 8h et 10h sera joué en live, la musique, les jingles, les publicités… et le tout devant un public de mille personnes.

« C’est l’émission radio la plus live que vous n’entendrez jamais sauf si vous retournez en 1930 à la BBC », précise Dublin’s 98FM.
Et l’on peut d’ores et déjà se rendre compte du résultat car la station a déjà testé un premier Naked Breakfast en 2014 comme en témoigne cette vidéo :

Cette émission réalisée sans filets a reçu l’an dernier plusieurs prix. Ce vendredi, ses concepteurs promettent de faire encore plus fort avec sans doute des invités de marque.
On peut souhaiter que l’idée germe également dans un studio français prochainement…

Frédéric – RadioBrest.net

Etats-Unis : un animateur payait un membre du panel pour booster son taux d’audience 19 octobre 2015

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Etranger , ajouter un commentaire

letransistor_bubba-the-love-sponge

Nielsen, la compagnie qui mesure l’audience des radios américaines, poursuit en justice un animateur. Elle l’accuse d’avoir payé un des membres de son panel d’auditeurs.
Bubba The Love Sponge (Todd Clem de son nom de naissance), anime la matinale sur WBRN 98.7 à Tampa, une émission reprise par plusieurs radios rock de Floride. La station mise beaucoup sur lui car depuis son embauche au début de l’année, WBRN se proclame « Bubba 98.7 FM ».

Que lui reproche-t-on ?

Bubba The Love Sponge a reconnu avoir essayé de corrompre un auditeur inscrit au panel Nielsen.
Cet institut de mesure de l’audience procède différemment de Médiamétrie. Il équipe un panel d’auditeurs (qui est renouvelé tous les 18 mois) d’un boîtier portable qui détecte un code dans le signal des stations.
Un fan de l’émission de Bubba l’a mis en rapport avec un ses panélistes. Et l’animateur, dont l’audience déclinait, lui a proposé de l’argent cet été (300 USD par mois) pour qu’il écoute 98.7 le plus souvent possible. Mais pas tous le temps pour ne pas se faire repérer. Le panéliste pouvait écouter de temps en temps une autre station mais surtout pas 102.5 The Bone, la station rivale dont Bubba avait été débarqué en 2014. Des faits étayés par de nombreux textos.

Que risque-t-il ?

Nielsen a réagi en n’intégrant pas les résultats du panéliste corrompu dans le compte-rendu mensuel et en réclamant à l’animateur un million de dollars de dommages et intérêts.
Celui-ci risque aussi de perdre son show. Car Bubba 98.7 FM diffuse pour le moment les meilleures moments de l’émission. Il n’est pas impossible que WBRN porte plainte à son tour contre l’animateur.

Frédéric – RadioBrest.net

 

Radio : les tendances de la saison 2015-2016 6 octobre 2015

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Europe 1,France Bleu,France Inter,Fun Radio,Locales,MFM,Nostalgie,NRJ,RFM,Rire et Chansons,RTL,RTL2,Skyrock , 2 commentaires

letransistor_illustration_radio_denk-positiv

Un mois après le lancement des nouvelles grilles de rentrée, un certain nombre de mouvements, anecdotiques ou lourds, se dégagent des programmes des stations françaises.
Horaires changés, place de l’information et de la politique, dosage des best of et rediffusions, nouveaux logos… Voici les principales tendances radio de la saison 2015-2016.

 

La nuit : l’ennui

Entre rediffusions à gogo et musique non-stop balancée par des automates, les nuits des radios françaises sont devenues bien pauvres en contenus frais depuis quelques saisons. A la recherche d’économies, les grands groupes radiophoniques suppriment tour à tour toute présence nocturne sur leurs antennes. Après RFM l’an passé, ce sont cette saison Fun Radio et RTL qui stoppent les animations de nuit. Sur cette dernière, l’inamovible Georges Lang ne dispose plus désormais que d’une heure de Nocturnes, officiellement à sa demande. Il n’y a plus en ce mois de septembre que trois radios nationales qui proposent ainsi un accompagnement en direct après 1 heure du matin, il s’agit d’RTL2 (avec Lionel Guillaume et Thomas Debono), Skyrock (Priska jusqu’à 3 heures) et NRJ (avec la libre-antenne de Mikl). 

Du côté des radios généralistes, signalons qu’Europe 1 se distingue en cette rentrée par la suppression de ses rendez-vous d’information entre minuit et 4h30. Une décision surprenante de la part d’une station prétendument en pointe sur l’information et dotée d’une rédaction étoffée.

 

Des matinales plus matinales

Si les stations musicales abandonnent les auditeurs nocturnes, elles s’intéressent cependant de plus en plus aux lève-tôt et lancent progressivement des pré-matinales avec contenu avant le traditionnel « morning » de 6 heures du matin. Nostalgie le fait depuis 2007, RFM et MFM Radio depuis 2011, et depuis cette rentrée c’est au tour de Fun Radio de placer un animateur de flux dès 5 heures, avant son Bruno dans la radio de 6 heures.
Mais la tendance touche cette saison davantage les radios locales et régionales, ainsi après Radio Scoop en 2013 ou Delta FM et Radio Emotion en 2014, ce sont cette année Mona FM, Totem, Cerise FM, Cannes Radio, Wit FM et Vibration qui proposent des pré-matinales (dont certaines en voice-track) à partir de 4 ou 5 heures du matin.

 

Recyclage et rediffusion à gogo le week-end

Outre la nuit, les rediffusions gagnent de la place le week-end. La réutilisation des programmes de la semaine devient à présent la norme les samedis et dimanches pour boucler des grilles de programmes au rabais. RTL en abuse pour ses après-midi (Drôle de semaine, La curiosité est un vilain défaut), mais la palme revient à France Bleu qui recycle tout ce qui peut l’être pour ses tranches nationales (France Bleu Midi Ensemble – best-of de la semaine, Tout France Bleu – le meilleur, Pop story, On se dit tout sur France Bleu – best of de la semaine). On s’interroge dès lors sur l’intérêt pour les stations du réseau d’abandonner des heures de programmes locaux pour raccrocher sur les différentes rediffusions que Paris semble seulement en mesure de produire le week-end.

 

La politique déplacée au dimanche midi

On se souvient qu’Europe 1 avait créé la surprise en 2008 en reprogrammant son Grand Rendez-vous de Jean-Pierre Elkabbach du dimanche 18 heures vers le matin à 10 heures. En ce mois de septembre, deux autres rendez-vous politiques influents quittent les fins d’après-midi et sont désormais diffusés à la mi-journée : Elisabeth Martichoux présente désormais le Grand Jury à 12h30 sur RTL, et sur France Inter l’interview politique du dimanche est réalisée dans l’émission Agora de Stéphane Paoli à 12 heures. S’agit-il là de changements d’horaires pour s’assurer que les petites phrases, buzz et polémiques tournent en boucle sur les écrans jusqu’au soir et assurent ainsi plus efficacement la promotion des stations ?

 

Un peu plus d’information sur les réseaux nationaux 

« L’auditeur ne vient pas chez nous pour l’info ! ». Au nom de ce sacro-saint principe, l’actualité a totalement déserté certains carrefours des réseaux musicaux et thématiques depuis quelques années. Or, en cette rentrée deux mouvements interpellent nos oreilles : RTL2 réintroduit des rendez-vous d’information l’après-midi dans son Drive, et de courts flashs d’actualité ont fait leur apparition dans la matinale de Rire et Chansons. Deux mouvements qui constituent peut-être les prémices d’un changement de doctrine plus large quant à la place de l’info sur les antennes.

 

Cogitation sur le bleu des logos

Du côté de la communication visuelle, la qualité et les nuances de la couleur bleu semblent être la grande affaire qui préoccupe les agences de com’ travaillant pour les radios des plus de 40 ans. France Bleu a cette rentrée fait évoluer son logo du bleu marine au bleu azur, et Nostalgie laisse tomber ses lettres dorées pour du blanc sur fond bleu.
logos2015_francebleu_nostalgie 

Illustration : « Denk positiv » © EDITION LAWINE

 

En Allemagne, les radios se mobilisent pour aider les réfugiés 17 septembre 2015

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Etranger , ajouter un commentaire

Depuis ces dernières semaines, des centaines de milliers de réfugiés arrivent en Allemagne. Plusieurs radios ont pris des initiatives pour s’adresser à cette population qui ne maîtrise pas l’allemand mais aussi pour combattre les préjugés.


Une radio faite par des réfugiés

photo_RRN

Depuis près d’un an, RRN, Refugee Radio Network, diffuse sur le net en plusieurs langues des programmes à destination des réfugiés qui cherchent asile en Europe. L’intérêt, c’est que ce sont des demandeurs d’asile qui sont à l’initiative de cette station.
La radio alternative FSK de Hambourg les aide techniquement et relaie une des émissions sur sa fréquence FM, imitée par des autres stations communautaires, Tide FM à Hambourg, Alex en FM et BCR sur le web à Berlin.
« Nous avons vu qu’il y avait beaucoup de discrimination contre nous, notamment dans les média, peut-on lire sur le site internet. Nos programmes couvriront un large éventail de questions économiques et sociales touchant les réfugiés et les demandeurs d’asile, y compris la politique de développement, la santé, l’éducation, les migrations, l’environnement, la pauvreté, le changement climatique, et la mondialisation. »

 

Des spots sur les radios berlinoises

Plusieurs radios berlinoises se sont associées pour diffuser des spots dans lesquels des réfugiés de Syrie, du Pakistan, d’Afghanistan ou des Balkans racontent leur destin personnel et expriment leur espoir, sous le titre « la fuite comme dernière issue ».
Les radios publiques concernées sont Radio Eins, Radio Berlin, Kulturradio, Fritz, Inforadio et Antenne Brandenburg. Quant aux stations privées, il s’agit de Star FM, Flux FM, Radio B2, Radio Paradiso et Berliner Rundfunk.

 

Des infos en anglais et en arabe sur la radio Funkhaus Europa

La radio multiculturelle Funkhaus Europa, produite par trois radios publiques (RBB, WDR et Radio Bremen), diffuse des infos en anglais et en arabe cinq minutes avant midi et avant minuit chaque jour. Ce programme comprend les dernières nouvelles concernant la situation des réfugiés mais aussi des renseignements pratiques sur leurs droits.

 

Des messages sur les radios locales privées également

Un groupe de radios locales privées diffuse dans leur programme musical des messages de bienvenue aux demandeurs d’asile. Il s’agit des stations Neue Welle, Antenne 1, Baden FM, Radio Neckarburg, Die Neue 107.7, Energy Stuttgart, Donau 3FM, Hitradio Ohr, Radio 7, Radio Ton, Sunshine Live.

NeueWelle

Frédéric – RadioBrest.net

Avec l’arrivée de Radio X, la rentrée est XXL en Grande-Bretagne 15 septembre 2015

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Etranger , ajouter un commentaire

RadioX

C’est une surprise de taille. Le groupe Global Radio, qui possède plusieurs stations importantes en Grande-Bretagne (Capital, Heart, Gold, Smooth…), lance le lundi 21 septembre à 6h30 heure anglaise une nouvelle station nationale sur la RNT (écoutée par la moitié des auditeurs britanniques). Radio X émettra également en FM sur les deux fréquences de XFM à Londres et Manchester. Cette station de rock alternatif, née en 1997 a cessé ses émissions dimanche à minuit. Depuis, ses fréquences diffusent de la musique non stop, des pages de pub et des spots annonçant l’arrivée de Radio X.

 

Une antenne masculine

La nouvelle station s’adressera à un public masculin (25-44 ans) et la musique fera la part belle à la guitare annonce Global Radio. Ce qui ne manque pas de créer la polémique au-delà des blanches falaises de Douvres. Et voilà Radio X accusée de discrimination envers les femmes. De quoi alimenter le buzz avant le lancement.


Une matinale musclée

Mais la surprise de sa nouvelle grille, c’est Chris Moyles. Il animera le breakfast show, la matinale (eh oui, on ne dit pas morning outre-Manche !). Or, ce célèbre animateur n’a pas été entendu depuis septembre 2012. Il avait été débarqué de la matinale de Radio One (BBC) où il cartonnait depuis 2004 (7 millions d’auditeurs). Son retour annonce donc une belle bagarre au petit matin avec Radio One et Absolute Radio. Déjà, Chris Moyles entretient le buzz. Voici la vidéo qu’il a postée récemment :


Les dernières minutes de XFM

Dimanche, après 23 ans d’existence, XFM a diffusé sa dernière émission en choisissant le titre du groupe MC5, Kick out the jams, celui là même qui avait ouvert l’antenne le 1er septembre 1997. Ecoutez les dernières minutes de la station :

Frédéric – RadioBrest.net

12345...40

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus