navigation

Pour les 35 ans de RFM, retour sur ses 10 ans ! 6 juin 2016

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Anniversaires,Archives,RFM , 4 commentaires

35 ans RFM_150p6 juin 1981 : la diffusion d’une bande enregistrée débute sur la fréquence parisienne 100.3. Initiée par Patrick Meyer, une radio privée d’un nouveau genre vient de naître en France : RFM, « la radio couleur » qui propose un format music and news inédit inspiré par les stations américaines.
35 ans plus tard, RFM est devenu un réseau national solidement installé dans le paysage radiophonique avec ses 213 fréquences. Propriété de Lagardère Active, la radio attire quotidiennement 2,4 millions d’auditeurs grâce à son programme musical rassurant calibré pour les 35-59 ans.

En ce 6 juin 2016, où les équipes de RFM soufflent les 35 bougies de la radio en réinvitant sur l’antenne les grandes voix qui ont fait son histoire, Le Transistor profite de cette journée anniversaire pour exhumer une belle archive célébrant les premières années d’existence de la station.

letransistor_RFM_1991_pochette_CD_anniversaire_10-ans-deja

En 1991, RFM réalise pour son dixième anniversaire un montage d’archives et de témoignages intitulé 10 ans déjà. Edité et distribué spécialement sur un CD sampler, le document revient de manière synthétique sur les principaux épisodes de la genèse de la radio : sa création par Patrick Meyer, la venue du sulfureux Coluche sur l’antenne, les 423 jours de brouillage ordonnés par les pouvoirs publics, la constitution d’un réseau national, le rachat par le groupe anglais Crown Communication en 1989…

Ce qui constitue le sel des programmes de « la radio couleur » puis « la radio FM » n’est pas oublié. Outre Coluche, on peut entendre les autres signatures fortes de la période 1981-1991 : « les stars du rock FM » bien sûr, mais également les personnalités de l’animation (Laurence Boccolini, Martial, Malher, Sergio, Nicolas Lespaule), les plumes de la rédaction, et les visages connus recrutés pour accroître la notoriété de la station (Eddy Mitchell, Groucho et Chico, Yannick Noah, et le trio Antoine De Caunes/Karl Zéro/Albert Algoud).

letransistor_rfm_assemblage_campagne-publicitaire_1989

Au final, cette épopée des dix premières années de RFM dure 25 minutes. La voici ici diffusée en intégralité, à l’occasion du trente-cinquième anniversaire de la radio ! Elle nous est contée par Eric Lange, a été écrite par Nicolas Lespaule, et réalisée par Franz Massard et Gilles Moreau.

Illustrations : 
- pochette du CD « 10 ans déjà »
- visuels de la campagne publicitaire RFM de 1989.

Europe 1 : dix jingles pour dix grandes voix 26 février 2015

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Amusant,Anniversaires,Archives,Europe 1,Habillage , 5 commentaires

letransistor_autocollant-europe1_cestnaturel_annees70

Nouvelle plongée dans l’identité sonore d’Europe 1 pour continuer à célébrer le soixantième anniversaire de la station : après avoir exhumé les habillages marquants de l’antenne, voici un retour au temps où les jingles d’Europe 1 chantaient également les vedettes de la maison.

Christian Morin, Jean-Loup Lafont, Stéphane Collaro, Michel Drucker… Les grandes voix d’Europe 1 bénéficiaient dans les années 70 et 80 de toute une batterie de compositions pour vanter leurs mérites et dynamiser les émissions. Parmi ces archives, voici une sélection de dix jingles d’animateurs ayant particulièrement marqué l’oreille des auditeurs de la station.


Gérard Klein


François Diwo


Yann Hegann


Christian Morin


Jean-Loup Lafont


Stéphane Collaro


Julie


Christian Barbier


Michel Drucker


Jacky Gallois

 

Europe 1 : 60 ans d’habillages marquants 4 février 2015

Posté par Le Transistor dans : Anniversaires,Archives,Europe 1,Habillage , 8 commentaires

1280_60ans_teaser

Apparue en janvier 1955 sur les ondes, Europe 1 célèbre en ce début 2015 son soixantième anniversaire et se replonge ce mercredi dans son histoire et ses archives à l’occasion d’une journée spéciale sur son antenne.

Reconnue régulièrement dans l’histoire de la radio française pour son rôle innovant en matière de traitement de l’information et son dynamisme dans les divertissements, la station a su également être plus inventive et créative que ses consoeurs en matière d’habillage sonore et de mécanique d’antenne.

Pour être certaine de coller à l’air du temps et se renouveler en permanence, Europe 1 s’est ainsi très tôt assurée la collaboration des compositeurs importants du moment, venant du classique, du jazz ou bien de la variété. Dans la liste des nombreux artistes ayant oeuvré pour l’identité sonore de la radio, on retrouve par exemple les noms de Raymond Lefèvre, Maurice Jarre, Michel Colombier, ou bien Michel Berger, William Scheller et Jean-Jacques Goldman.

Ces vedettes ont par la suite laissé la place à des studios ayant fait leurs preuves en FM dans la production de jingles chantés et la création sonore, comme Freeway Music Business, ou Sunset Productions à l’heure actuelle.

Dans la masse des séries de jingles utilisées par Europe 1 depuis grosso modo quatre décennies, certaines sont totalement et rapidement tombées dans l’oubli, alors que d’autres ont su durablement marquer les esprits. Parmi celles-ci, voici une sélection de dix habillages particulièrement mémorables ; dix habillages aux couleurs totalement en phase avec leurs époques respectives, et aux mélodies immédiatement identifiables.


Début des années 70 

Limités pendant les années 60 à certaines émissions musicales comme Salut les Copains, les jingles chantés commencent à habiller entièrement l’antenne au début des années 70, dans un style plutôt a cappella.

 

Milieu des années 70

Que ce soit dans les voix ou bien dans les choix d’orchestration, on sent pleinement l’influence des radios anglo-saxonnes dans ce nouvel habillage du milieu des années 70.

 

Fin des années 70

Pour décliner en jingles son slogan « C’est naturel », Europe 1 fait appel après 1976 à l’auteur-compositeur Michel Berger.

 

1985

Devant le succès des radios libres sur la bande FM, Europe 1 s’approprie au milieu des années 80 un petit peu de leur son en faisant réaliser ses jingles par les frères Costa, les habilleurs de NRJ.

 

1988

Il est uniquement composé d’un seul jingle décliné à toutes les sauces, mais c’est sûrement un des habillages d’Europe 1 les plus mémorables : une création incarnant « la pêche » avec une longévité exceptionnelle sur l’antenne (1988-1994).

 

1994

Difficile de succéder à « la pêche » en 1994, mais ce nouvel habillage frais et moderne y arrive cependant sans mal à l’époque.

 

1996

Retour des frères Costa en 1996 sur Europe 1 ; leur studio Freeway Music Business habille durant trois saisons le format « talk » initié par Jérôme Bellay.

 

1999

En 1999, Europe 1 prend pour signature « la radio active » et utilise sur l’antenne des jingles beaucoup plus raccords avec le nouveau millénaire que les précédents.

 

2003

Des sonorités froides et une production sans fioritures pour l’habillage couvrant la période 2003-2005.

 

2005

Accompagné d’un tout nouveau logo entièrement redessiné, l’habillage de 2005 traduit dans sa réalisation la volonté de Jean-Pierre Elkabbach (alors PDG de la radio) de féminiser et rajeunir l’auditoire de la station.
L’identité sonore d’Europe 1 est depuis cette date toujours signée par le studio Sunset Productions.

NRJ rhabillée par Pink Floyd en 1994 31 juillet 2014

Posté par Le Transistor dans : Anniversaires,Archives,Musique,NRJ , ajouter un commentaire

letransistor_affiche_concert-pinkfloyd_juillet1994_chantilly

Les 30 et 31 juillet 1994, le Division Bell Tour de Pink Floyd passe par la France. Le groupe donne deux concerts très attendus dans le cadre de l’hippodrome de Chantilly.

Pour l’occasion, NRJ, partenaire de la tournée, enrichie tout le week-end son antenne d’hommages à la discographie des britanniques.
A l’issue de chaque top horaire, de courts montages inspirés résument les univers de chaque album studio de Pink Floyd, avec l’aide de la voix de la station : Richard Darbois.

Vingt ans après, voici sept de ces productions réunies sur ce blog : Atom Heart Mother, Wish You Were Here, Animals, The Wall, The Final Cut, A Momentary Lapse of Reason et The Division Bell.

Source de l’illustration : Neptune Pink Floyd

Quarante bougies sur l’antenne de RMC à Roumoules 15 juillet 2014

Posté par Le Transistor dans : Anniversaires,Archives,Histoire,RMC , ajouter un commentaire

Logo_RMC_1974 copie

Il y a quarante ans, le 15 juillet 1974, les premiers tests du nouvel émetteur de Radio Monte-Carlo à Roumoules (près de Digne) démarraient, trois mois avant sa mise en service sur 1400 mètres grandes ondes.

La guerre des ondes longues

C’est une date clé dans l’histoire de la station monégasque car sa zone de diffusion va alors s’accroître considérablement.
Nous sommes alors en pleine guerre des ondes (longues). Europe 1 et RTL viennent d’augmenter la puissance de leurs émetteurs situés respectivement en Allemagne de l’Ouest et au Luxembourg. Ce qui permet aux deux rivales d’être reçues plus au sud, notamment à Lyon. Par ailleurs l’ORTF (la radio-télévision publique) fait doubler la puissance de l’émetteur de France Inter à Allouis.

Le problème de Roumoules

L’ORTF tente de s’opposer à la construction de l’émetteur de RMC au nom du monopole d’Etat sur les ondes de radio et de télévision. Sans succès. Il faut dire que RMC est une station privée dont l’Etat est actionnaire à 86 % via la SOFIRAD et que la radio monégasque émet déjà depuis le col de la Madone dans les Alpes maritime. Ca aide. Toutefois en février 1980, le tribunal administratif juge que cette installation est illégale. Sans effet…

Radio Monte-Carlo booste son audience

La mise en service de ce nouvel émetteur a eu des effets immédiats sur l’audience de RMC. L’effet Roumoules se fait très vite sentir. L’année suivante, la radio obtient un taux d’écoute de 7,1% soit un bond de 40 % ! Deux ans plus tard, elle a grimpé à 11 %. Surtout au détriment de France Inter qui se plaint d’une réception gênée par le nouvel émetteur de Roumoules.

Qu’écoutait-on il y a quarante ans sur RMC ?

Lors de la mise en service de l’émetteur de Roumoules en octobre 1974, on pouvait entendre Georges de Caunes entre 14 h et 15 h, Franck Lipsik dans Taxi, une émission pour les jeunes  de 17 h à 18 h, Jean-Pierre Foucault de 10h à 12h et de 16h à 17h et Julien Lepers de 19h à 21h.

Retrouvons le son de Radio Monte-Carlo sur les grandes ondes avec deux enregistrements de 1980, dont un jingle pour l’animateur Frédéric Gérard.

Frédéric – RadioBrest.net

12345...15

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus