navigation

Les débuts de la radio pirate Solidarnosc racontés par Georges Polinski 12 avril 2017

Posté par Le Transistor dans : Anniversaires,Archives,Etranger,Histoire,Pirates , ajouter un commentaire

Solidarnosc

En ce lundi de Pâques, le 12 avril 1982, une voix se fait entendre sur la FM à Varsovie. Elle invite les auditeurs à éteindre les lumières trois fois de suite pour savoir si la réception est bonne et l’émission, annoncée par des tracts, bien suivie. Un animateur et une animatrice précisent qu’il s’agit d’une émission d’essai de Radio Solidarnosc (Radio Solidarité) et demandent d’éteindre les lumières le lendemain entre 21h et 21h30. Le 13 avril est en effet le jour anniversaire du coup d’état du 13 décembre 1981.
Depuis quatre mois, la Pologne vit sous le très dur régime de la loi martiale du Général Jaruzelski. Le syndicat Solidarnosc est dans la clandestinité. Radio Solidarnosc émet sur 69,8 MHz car les radios FM des pays du bloc de l’Est diffusaient sur une bande différente que celle de l’Ouest.

Huit émissions sont diffusées mais très brouillées. Jusqu’au 8 juin, où un émetteur est saisi dans le local technique d’un ascenseur d’immeuble. Sept personnes sont arrêtées annoncent les autorités polonaises le 11 juillet. Mais le 13, Radio Solidarnosc est de retour sur les ondes. Elle annonce une suspension de deux mois. D’autres radios pirates émettront dans d’autres villes de Pologne. Radio Solidarnosc reviendra sporadiquement sur les ondes jusqu’en 1989.

Extrait

Dans ce document Georges Polinski, alors journaliste à Radio Atlantic (Nantes), revient d’un voyage en Pologne. Invité sur Radio Brest Atlantique (probablement en juin), le futur fondateur de Radio Nantes, Kiss FM en France, et Europa Plus en Russie, détaille les émissions de Radio Solidarnosc et les traduit simultanément.
(Archives rédaction de Radio Brest Atlantique)

Frédéric – Radiobrest.net

Un patron de radio privée donne une fréquence à la radio publique 19 décembre 2016

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Etranger , ajouter un commentaire

L’histoire est peu banale, voire inédite. Un propriétaire de radios privées vient de donner une fréquence à la radio publique. Tout cela se passe aux Etats-Unis.

Jason Wolff, patron de El Dorado Broadcasters, achète il y une dizaine d’année des stations de radio, dont Coast 101.3, dans le sud de la Californie, autour de Santa Barbara sur la côte au nord-ouest de Los Angeles. Au début 2016, il vend ces stations à American General Media, un groupe qui possède plusieurs radios dans le secteur. Mais ce dernier a déjà une radio, Q104.5, à San Luis Obispo qu‘il compte fermer pour diffuser Coast. La fréquence de Coast dans cette ville est donc exclue du deal et Jason Wolff ne sait que faire de cette station de 3,6 kW. Il décide finalement de la céder au réseau des radios publiques. Ce sera sous forme de donation.

Les finances des radios publiques sont assurées pour un tiers par les dons privés. Généralement, les Américains signent un chèque, mais parfois les dons sont en nature : vieilles voitures, matériel d’une radio en faillite, collections, etc. Mais une station de radio, ça n’était jamais arrivé !

La radio publique locale, KCRW, gérée par le Santa Monica College, cherchait justement à s’implanter du côté de San Luis Obispo. Depuis le 10 octobre dernier, les auditeurs de cette zone bénéficient ainsi de l’ensemble de ses programmes.

Frédéric – RadioBrest.net

Cinq infos sur la radio que vous avez peut-être ratées cet été 2 septembre 2016

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Etranger , ajouter un commentaire

Des punaises forcent une radio à arrêter d’émettre

Coup dur cet été pour la radio du campus de l’Université de Chicago WHPK. Des punaises de lit ont été repérées dans les locaux. Pour éviter une infestation, la direction de l’Université a fermé la station provisoirement le 5 août. Les 70 animateurs devront à leurs frais faire inspecter leur domicile. WHPK doit revenir sur les ondes le 19 septembre prochain.

whpk-logo

 

Une radio australienne victime d’un incendie volontaire

Le 24 juillet vers 10h15, un incendie volontaire près d’une porte de secours entraîne l’évacuation du personnel de la radio 6PR à Perth en Australie. La radio diffusait à ce moment là un débat sur l’immigration et l’islam.

 

Pokémon Go a eu sa radio d’un jour

Le 21 juillet, le jeu Pokémon Go débarque en Irlande. Pour l’occasion, la radio publique RTE lance une radio éphémère sur le web : « 2FM GO ».

 

Une page d’histoire à la radio turque

Le 15 juillet, des militaires tentent de renverser le gouvernement turc. Le lendemain soir, la situation est sous contrôle comme le confirme La Voix de la Turquie.

 

La radio pour lutter contre Zika

Pour la prévention contre le virus Zika, l’UNESCO, l’Organisation Mondiale de la Santé et la Croix Rouge ont produit des spots en quatre langues parlées en Amérique du Sud, anglais, français, espagnol et portugais. Toutes les radios peuvent les diffuser.

Frédéric – RadioBrest.net

 

La campagne présidentielle américaine se joue aussi sur les ondes 1 mars 2016

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Etranger , ajouter un commentaire

letransistor_elections-USA-2016

Aujourd’hui, une douzaine d’états américains désignent leur candidats favoris des primaires républicaine et démocrate. Ce « super mardi » signera la fin de la course pour certains candidats. C’est l’occasion de faire le point dans la lorgnette radiophonique sur une campagne particulièrement cruelle à coups notamment de spots diffusés sur les radios américaines.


Côté républicain

Le plus martial : Donald Trump

Le plus « yo ! » : Ben Carson

Le plus anti-Obama : Ted Cruz

Le plus « country » : Ted Kasich

 

Côté démocrate

Les plus « Hollywood » sont les deux candidats démocrates :
Hillary Clinton (et la voix de Morgan Freeman)

Bernie Sanders (et la voix de Spike Lee)

 

Ceux qui ont abandonné la course à la Maison Blanche

Jeb Bush a fait dans le très classique

Carly Fiorina misait sur ses compétences économiques

Rand Paul se plaçait en défenseur des grands fermiers contre les technocrates de Washington

Rick Santorum se positionnait comme un véritable conservateur

Frédéric – RadioBrest.net

inRadio, la radio qui ne parle que de la radio 16 février 2016

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Etranger , ajouter un commentaire

in-radio-logo

Une webradio exclusivement dédiée à la radio a été lancée ce mardi en Grande-Bretagne par RadioToday.co.uk, un site anglais spécialisé dans la « radio industry ».

inRadio diffuse 24h/24 des programmes spécifiques sur l’actualité des stations de radio. Plusieurs animateurs se succèdent sur la grille dont certains sont des voix off biens connues.

A chaque top de l’heure, un flash présente les dernières informations du milieu radiophonique britannique. On trouve également dans les programmes des chroniques, des annonces d’emploi, des diffusions d’archives et même des chansons enregistrées par des animateurs. Les soirées sont réservées à des shows que des stations pourraient être intéressées de reprendre en syndication.

Le tout est habillé de façon très professionnelle, comme vous pourrez le constater en actionnant le player disponible ci-dessous.

Alors, à quand une version française de inRadio ?

Frédéric – RadioBrest.net

12345...13

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus