navigation

Les Kennedy ont assassiné JFK (la radio !) 22 novembre 2013

Posté par Le Transistor dans : Archives,Etranger,Histoire , ajouter un commentaire

letransistor_publicite-JFK-Berlin

Le 24 mars 1994, une nouvelle radio se lance sur les ondes berlinoises. Elle se nomme JFK, un clin d’oeil à John Fitzgerald Kennedy, ce président américain qui était venu à Berlin Ouest le 26 juin 1963, quelques mois avant son assassinat dont on commémore aujourd’hui les cinquante ans.
Lors de son discours, il avait prononcé en allemand la phrase « ich bin ein Berliner », « je suis un Berlinois ». Une phrase historique qui sera le slogan de la nouvelle radio JFK.

Sur 98.2, la station se veut une radio de musique américaine plutôt jazz et blues, accompagnée d’informations culturelles.
Mais les ayants-droits du président américain contestent l’utilisation du nom. Les propriétaires de la radio berlinoise doivent renoncer aux trois lettres et au slogan qui rappelait trop Kennedy.
En septembre 1995, la station a pris le nom de 98,2 Softly Hit Radio. Avant de sombrer à son tour, mais pour une autre raison tout aussi cruelle : le manque d’audience.

Frédéric – RadioBrest.net

La radio allemande fête son 90ème anniversaire 29 octobre 2013

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Anniversaires,Etranger,Liens , 2 commentaires

Après le Royaume-Uni l’an passé, c’est aujourd’hui à l’Allemagne de célébrer les quatre-vingt-dix ans de sa radiodiffusion nationale. C’est en effet le 29 octobre 1923 à 20 heures qu’ont débuté les premières émissions de radios régulières depuis Berlin.

« Attention, attention ! Ici le poste d’émission de Berlin. Mesdames et Messieurs ! Nous portons à votre attention que le service de diffusion radiophonique de divertissement débute ce jour une retransmission de spectacles musicaux par le biais de la transmission sans fil. »

C’est par cette annonce de Friedrich Georg Knöpfke, le premier directeur de la radiodiffusion, que s’ouvrit l’histoire de la radio allemande, sur le poste intitulé « Funk-Stunde Berlin », en direct du bâtiment de la Vox-Haus, près de la célèbre Postdamer Platz.

Quatre-vingt-dix ans plus tard, la plupart des stations publiques allemandes profitent de cet anniversaire pour se pencher sur l’histoire tourmentée des ondes nationales.
Parmi les nombreux articles disponibles en ligne, les germanophiles pourront plus spécialement s’attarder sur deux dossiers spéciaux riches en documentation : celui de la RBB (Rundfunk Berlin-Brandenburg) et celui de la chaîne Deutschlandradio Kultur.

Source enregistrement : Inforadio.de

A Berlin, nul n’échappe à la radio 21 octobre 2013

Posté par Le Transistor dans : Etranger,Publicité , 4 commentaires

Campagnes d’affichages nombreuses, street marketing omniprésent, multiplication des parrainages et des partenariats, à Berlin la radio est partout. Stations publiques et privées rivalisent de moyens pour placer leur marque dans l’espace public et toucher leurs cibles marketing privilégiées. Le territoire urbain est donc jalonné de multiples références à la radio, et les regards des promeneurs sont très régulièrement attirés par ces publicités et logos.

En ce mois d’octobre, voici un tour d’horizon non exhaustif des modes de communication déployés par les radios berlinoises depuis la rentrée.

Fritz

La station « jeunes » du service public régional (RBB : Rundfunk Berlin-Brandenburg) est certainement celle qui sature le plus l’espace public berlinois en ce moment. Fritz met le paquet pour toucher sa cible mobile et dynamique grâce notamment à une énorme campagne d’affichage officielle dans les sucettes des quartiers de l’Est où la jeunesse à l’habitude de sortir, et grâce à la disposition de nombreux bandeaux autocollants dans les rames du S-Bahn, l’équivalent local du RER parisien. Elle publie de plus des encarts publicitaires réguliers dans la presse culturelle urbaine (Tip, Zitty).
Mais Fritz s’affiche également de manière sauvage à proximité des lieux festifs de Berlin (squats et clubs). Et elle a justement donné son nom à une salle de concert de bonne taille, le Fritz Club, où sont programmés groupes underground et DJ branchés.

A Berlin, nul n'échappe à la radio dans Etranger fritz-communication-2013


Radio Berlin

Autre programme public de la RBB, Radio Berlin s’adresse, elle, à un public plus âgé et populaire. Elle communique également dans les rames du S-Bahn via des bandeaux autocollants, et ses camionnettes de reportages bariolées sont très présentes dans la ville, auprès des foyers de l’actualité.

radioberlin-communication-2013 dans Publicité


Radio Eins

Toujours du côté de la RBB, Radio Eins communique auprès des trentenaires avides de sorties en parrainant certains lieux culturels. Son logo figure ainsi en très bonne place à l’entrée de quelques cinémas de la ville.
Par ailleurs, la station a ouvert un studio au plus près de l’actualité culturelle, au centre de Berlin, dans les locaux de la salle de spectacle Admiralspalast. Cette infrastructure permet à Radio Eins de proposer sur son antenne de nombreuses interviews d’artistes et des mini concerts radiodiffusés quotidiennement.

radioeins-communication-2013


Kulturradio

Majoritairement orientée vers la diffusion de musique classique, cette autre antenne publique des Länder de Berlin et du Brandebourg communique auprès des passionnés dans les supports dédiés à la discipline : publicités dans le programme de l’Orchestre symphonique allemand de Berlin, flyers distribués au sein de la Philharmonie…

kulturradio-publicites-2013


Deutschlandradio

Organisme public fédéral cette fois-ci, éditant pour tout le pays les stations Deutschlandfunk, Deutschlandradio Kultur et DRadio Wissen, Deutschlandradio fait sa promotion dans les mêmes supports que Kulturradio, mais plus spécialement sur son offre disponible sur la radio numérique terrestre.

deutschlandradio-publicite-rnt-2013


Flux FM

Ce concurrent privé de Fritz et Radio Eins est la radio qui monte à Berlin depuis deux ans. Son programme mélange musique indépendante, bons plans et magazines culturels, résumé sous le slogan « l’alternative à la radio ». Sa communication passe par l’affichage sauvage, très développé dans les quartiers branchés et animés de l’est de la ville. On croise notamment de nombreux visuels de Flux FM à proximité des clubs et squats renommés, et jusque dans les toilettes des cafés à la mode.
La radio utilise également le canal officiel de la télévision diffusée dans les rames du métro berlinois (Berliner Fenster) pour montrer sa spécificité. Elle y parraine différentes rubriques (sorties, musique, internet) qui passent en boucle dans le U-Bahn.
Enfin, à l’image de Fritz et son Fritz Club, Flux FM a ouvert en 2012 son propre lieu culturel : le FluxBau, qui accueille concerts et soirées DJ.

fluxfm-communication-2013

 

94,3 RS2

La radio privée communique en ce moment sur les artistes phares de son « supermix » et sur son jeu du matin, par le biais de très nombreux panneaux 4×3 répartis dans les rues et les stations de métro berlinoises.

rs2-publicites-affiches-2013


Energy

La filiale locale du français NRJ Group communique également beaucoup sur son grand jeu intitulé « Energy triple votre salaire ». Des encarts publicitaires figurent en bonne place dans les magazines jeunes et urbains de la métropole berlinoise, comme Zitty par exemple.

energy-berlin-publicite-2013

 

Kiss FM

Autre radio « jeunes » de Berlin, Kiss FM diffuse sa dernière campagne de communication décalée sur les 4×3 de la ville et dans la presse branchée locale.

kissfm-publicites-2013

 

Jam FM

Concurrente de NRJ et Kiss FM, et spécialisée dans le hip-hop, Jam FM communique sur sa matinale et ses animateurs à casquette dans la presse jeune et urbaine. Elle organise également des soirées hebdomadaires dans une salle de l’ouest de Berlin.

jamfm-publicites-2013

 

Radio Teddy

Particularité locale, Berlin compte dans son paysage radiophonique une station destinée spécialement aux enfants. Radio Teddy diffuse ainsi « la seule matinale pour les enfants et les parents » et en parle dans les magazines destinés aux trentenaires urbains. Autre particularité, cette matinale est co-présentée par un chien !

radio-teddy-publicite-2013

 

Berliner Rundfunk

A l’aide d’une campagne d’affichage sur les 4×3 répartis dans la ville et les stations de métro, la station « oldies » Berliner Rundfunk communique elle aussi sur le duo d’animateurs de sa matinale. Les mêmes visuels sont également publiés dans la presse populaire et les tabloïds comme le Berliner Kurier.

berlinerrundfunk-publicite-2013

 

BB Radio

Egalement visible dans le Berliner Kurier, BB Radio communique plus directement sur sa promesse de musique sans interruption.

bbradio-publicite-2013


Star FM

La radio rock de Berlin multiplie les parrainages de concerts et les expose dans la presse culturelle de la ville. Elle utilise également le street marketing pour faire parler d’elle et recouvre régulièrement d’autocollants les poubelles, boîtes aux lettres et autres bornes d’incendie.

starfm-publicites-2013

Et pendant ce temps sur Radio-Damas 2 septembre 2013

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Etranger,Ondes Courtes , ajouter un commentaire

Et pendant ce temps sur Radio-Damas dans Actualité radio-damas-logoAlors que la Syrie est dans l’attente de frappes occidentales, c’est le moment de se mettre à l’écoute de Radio-Damas. Malgré la guerre civile, le service extérieur de la radio nationale syrienne émet chaque jour sur deux fréquences en ondes courtes. Un programme d’une heure est diffusé en français en soirée, puis est disponible en podcast sur le site internet de la radio télévision syrienne.

L’émission en français comprend un bulletin d’information, des éditoriaux politiques et une revue de la presse locale. Un programme ponctué de musique, essentiellement des chants patriotiques. Le tout dans la plus grande tradition des radios de régimes dictatoriaux.

Voici l’ouverture d’antenne du programme français de Radio-Damas :

Le bulletin d’information de vendredi dernier et son générique martial :

Frédéric – RadioBrest.net

Fin de l’aventure pour Radio 101 à Riga 5 août 2013

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Etranger , ajouter un commentaire

Fin de l'aventure pour Radio 101 à Riga dans Actualité radio101

Loin de la France et de ses stations musicales formatées, nous avions évoqué il y a deux ans, l’existence de Radio 101 qui à l’autre bout de l’Europe, à Riga, amenait un peu d’air frais à la jeunesse lettone grâce à un ton innovant et un programme musical recherché.
Las, l’aventure est aujourd’hui terminée pour les producteurs qui ont construit la réputation de cette antenne créative. La crise du marché publicitaire aura eu raison de sa santé financière, et Radio 101 a été vendue aux enchères le 30 avril dernier à l’homme d’affaires russe Vitaly Nikitenko. Dans la foulée, la station a cessée sa diffusion FM et internet le 14 mai, à la suite du départ de trois animateurs phares en désaccord avec l’orientation éditoriale souhaitée par le nouveau propriétaire.

radio-open-101 dans EtrangerLe programme reprend cependant le 10 juin sous le nouveau nom de Radio Open 101, mais une autre partie de l’équipe historique quitte la station un mois plus tard, lassée par le style de management de Vitaly Nikitenko et ses nombreuses promesses non tenues. Depuis la mi-juillet, de toutes nouvelles voix conçoivent et animent donc Radio Open 101, avec un programme plus conventionnel que le précédent.

Les orphelins de l’ancienne Radio 101 pourront cependant et très certainement trouver leur bonheur à l’automne à l’écoute de Radio Sigulda. Cette station locale émettant à une trentaine de kilomètres au nord-est de Riga vient juste d’être rachetée par un ancien DJ de Radio 101, Egons Reiters. Celui-ci envisage déjà d’étendre sa couverture et souhaite moderniser rapidement l’antenne pour l’adapter à un auditoire étudiant dynamique et curieux.

1...34567...13

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus