navigation

Les héros de BD squattent Fun Radio en 1990 30 janvier 2014

Posté par Le Transistor dans : Amusant,Archives,Fun Radio , ajouter un commentaire

L’ouverture aujourd’hui du 41e Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême offre l’occasion de se replonger dans une courte période de l’histoire de Fun Radio lors de laquelle les personnages de BD étaient particulièrement à l’honneur.
Pendant la saison 1990-1991, les animateurs de la station devaient en effet composer avec une bien curieuse règle d’antenne : choisir leur pseudonyme parmi les noms des héros de l’histoire de la bande dessinée.

letransistor_grille-programmes_funradio_septembre1990
Comme en témoigne cette grille des programmes de la rentrée 1990, les voix de la station avaient donc pour nom Valérian (Bill Debruge), XIII (Bruno Dubois), Zarkov (Cyrille Laporte), ou bien encore GordonCorto, Olrik ou Difool. Ce dernier (David Massard) ayant, au passage, toujours conservé ce nom d’antenne vingt-trois ans plus tard sur Skyrock.
La matinale de l’époque, « le Zorglub Circus », était en outre présentée par le vibrionnant Zorglub (Olivier « Martial » Thieffin), accompagné d’une certaine Laureline.
Enfin, quelques mois plus tard, au gré des départs et remplacements, les voix d’Alix et Joker se sont également faites entendre sur l’antenne.

letransistor_pseudos-BD-animateurs-funradio-1990-1991
Illustration : Le Transistor – Janvier 2014

Côté habillage, la grosse voix hyper traitée de Patrick Kuban était accompagnée de jingles chantés au second degré qui, tout comme une vieille BD, sentaient bon l’aventure, l’héroïsme et la testostérone…

D’aventure il était aussi question chaque matin dans la rubrique d’Eric Lange, globe-trotter relatant ses différentes expériences à l’autre bout de la planète.

Mais le décalage n’était jamais bien loin sur « la radio fun », que ce soit dans l’émission humoristique dominicale de Laurent Baffie (Vas-y fais nous rire), dans la diffusion quotidienne des détournements télévisés de Karl Zéro ou bien dans les gags matinaux de Pascal Sellem, alias Yves Mou et Columbo.

Soulignons, pour finir, que Fun Radio s’est également inspirée de la BD pour faire sa promotion dans la presse. Le visuel illustrant la campagne publicitaire 1990-1991 est en effet signé par le dessinateur Serge Clerc.

letransistor_publicite-funradio-1990_serge-clerc

Un portrait de groupe de l’équipe d’animation de Fun Radio en 1993 17 juillet 2013

Posté par Le Transistor dans : Animateurs,Anniversaires,Archives,Fun Radio,Histoire , 13 commentaires

C’est l’histoire d’un gars qui retrouve dans ses cartons des photos d’animateurs radio vieilles de vingt ans, et décide d’en profiter pour les illustrer par des archives sonores de l’époque.
Voici donc un voyage dans le temps pour pas cher, en compagnie de certaines voix qui ont depuis fait leur petit bout de chemin.

Nous sommes au printemps et à l’été 1993, et l’équipe d’animation de Fun Radio est partagée à l’époque entre ceux qui officient au micro avec leur véritable prénom, et ceux (plus anciens sur l’antenne) qui ont choisi pour pseudonyme un nom en lien avec l’univers de la bande dessinée.

Génie, Martin, Laurent et les autres

Un portrait de groupe de l'équipe d'animation de Fun Radio en 1993 dans Animateurs letransistor_funradio_photo-miguelderennes_1993


letransistor_funradio_photo-olivierpin_mai1993 dans Anniversaires

 

letransistor_funradio_photo-martin_mai1993 dans Archives

 

letransistor_funradio_photo-genie_mai1993 dans Fun Radio

 

letransistor_funradio_photo-julia_1993 dans Histoire

 

 

Valérian, Difool, Treize et les autres

Depuis la fin des années 80, Fun Radio développe une certain tropisme pour les pseudonymes d’animateurs inspirés de héros de fiction. Il y a eu Mandrake, Robin des Bois ou Don Diego en 1989-1990, et il y aura les Zorglub, Laureline, Corto, Gordon, Alix, et même Jack Burton, Olrik ou Joker lors de la saison 1990-1991. Rien d’anormal donc à ce que l’on retrouve en 1993 sur l’antenne certains pseudonymes rescapés de cette période : 

letransistor_funradio_photos-alvin-treize_1993

 

 

 

 


Deux petits nouveaux se relaient lors de l’été

Les nuits de la semaine et les week-ends de l’été sont toujours les créneaux permettant aux nouvelles voix de prendre leurs marques en arrivant sur une antenne. Cet été de 1993, deux jeunes pousse-disques se font entendre aux heures creuses sur Fun Radio ; deux animateurs qui seront davantage connus quelques temps après pour leur bagout et leurs émissions de libre antenne : Maurad Drif et Sébastien Cauet.

Et le septième jour, Dieu créa la radio (3) 28 mars 2013

Posté par Le Transistor dans : Amusant,Archives,Fun Radio,Habillage , ajouter un commentaire

Et le septième jour, Dieu créa la radio (3) dans Amusant dieu-creation-radio_michelange

Si Didier Barbelivien et les Beach Boys nous ont appris récemment que « Dieu a inventé la radio », on en sait maintenant un peu plus, en cette Semaine sainte, sur la manière exacte dont il s’y est pris, grâce à l’exhumation de deux archives sonores de Fun Radio.

Datant de 1989, la première nous apprend, par la voix de Lucky Blondo, que le premier jour « il » créa les ondes, le deuxième « il » planta une antenne, le troisième « il » inventa le micro, et le quatrième « il » brancha le courant… La suite évoque le bien nommé Captain Transistor, animateur des week-ends de Fun Radio à la fin des années 80 :

Une autre sainte Ecriture radiophonique datant de 1991 évoque, elle, la présence de l’animateur Arthur dans le récit de la création de l’univers. Cette relecture de la Bible est ici racontée par Benoît Allemane, voix antenne de Fun Radio de 1991 à 1994, et illustrée par un extrait de la bande originale du film Abyss :

Quand les radios jeunes s’intéressaient à l’élection présidentielle… 25 avril 2012

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Archives,Fun Radio,Le Mouv',Skyrock , 1 commentaire

A l’heure où l’on découvre que 18% des 18-24 ans ont donné leur premier bulletin de vote à Marine Le Pen dimanche dernier, on est frappé de constater parallèlement le peu d’investissement des radios jeunes dans la campagne présidentielle actuelle.

A-t-on entendu cette année les différents candidats défiler au micro de Difool sur Skyrock, comme ce fut le cas en 2007 ? Non.
Rappelons que la radio urbaine fut pourtant très bien traitée par les politiques de tous bords l’an passé lors de la mobilisation pour son indépendance…

Le débat des présidentielles a-t-il été particulièrement bien relayé  lors de chroniques spéciales sur NRJ, Fun Radio ou Virgin Radio ? Pas davantage.
La part de l’information sur ces stations réduit d’année en année ; les journalistes s’y contentent à présent d’annoncer dans l’ordre le « buzz » du jour, le fait divers de la veille, le potin musical de la nuit et quelques sorties de jeux vidéo…

Dans la galaxie des radios jeunes, on doit bien avouer que seul le service public, avec Le Mouv’, a su consacrer intelligemment du temps d’antenne à cette campagne 2012 ; que ce soit dans sa matinale avec force reportages et invités, ou plus particulièrement dans l’excellente République du Mouv’ créée spécialement en septembre dernier pour présenter et décrypter les échéances électorales avec un ton rafraîchissant.

Si la moindre référence au politique paraît ennuyer voire désintéresser totalement les radios privées jeunes en 2012, on se souvient à l’aide de deux exemples d’archives, qu’il en était tout autrement dans les années 90 ; période où ces médias semblaient avoir davantage conscience du rôle citoyen qu’ils peuvent jouer auprès de leur large public.

Ainsi en 1995, Maurice invitait bruyamment sur Skyrock les différents candidats à l’élection présidentielle à s’exprimer dans son émission :

Et sur Fun Radio, toujours en 1995, Jacques Chirac était interpellé à l’antenne par la voix-off de la station suite à son élection :

2 octobre 2010 : Fun Radio a aujourd’hui 25 ans 2 octobre 2010

Posté par Le Transistor dans : Archives,Fun Radio,Histoire,NRJ , 2 commentaires

letransistor_mosaique-logo-fun-radio_1988

C’est dans la nuit du 2 octobre 1985 que l’appellation Fun est soudainement apparue sur 6 stations franchisées du réseau NRJ (Bordeaux, Toulouse, Carcassonne, Montpellier, Grenoble et Nancy) et une station du réseau Chic FM à Nice.

Car, pour l’anecdote, Fun Radio est à la base née d’une revanche que ses concepteurs souhaitaient prendre sur la puissante NRJ et son dirigeant Jean-Paul Baudecroux.

Démis en mars 1985 de leurs fonctions nationales au sein du groupe NRJ, Pierre Lattès (gérant de la régie publicitaire) et Eric Péchadre (responsable de la publicité) ne digèrent pas leur mise à l’écart et s’associent à Jean-Baptiste Blanchemain, le patron d’NRJ Montpellier pour monter dans le dos du groupe un nouveau réseau du nom de Fun.

Apparentée à un putsch, la bascule NRJ vers Fun Radio sera très secrètement préparée : même les animateurs locaux d’NRJ découvriront leur nouvelle marque au dernier moment !

L’épisode, qui créera une longue rivalité NRJ/Fun Radio en régions, est particulièrement bien relaté dans le livre NRJ, l’empire des ondes de Benoist Simmat et Aymeric Mantoux (éditions Mille et Une Nuits).

La viabilité du réseau Fun Radio étant difficile à obtenir, celui-ci sera finalement revendu en 1987 par ses créateurs au groupe Hersant qui le fusionnera au mois de septembre avec son réseau Chic FM.
Peinant à trouver une véritable identité dans ses premières années, ce n’est qu’à partir de 1991 que la station fera vraiment parler d’elle avec des programmes porteurs d’audience, tels la matinale d’Arthur (« l’animateur le plus con de la bande FM ») et l’émission de « libre-antenne » Lovin’ Fun.
En 1994, le groupe Hersant cède la totalité du capital de Fun Radio à la CLT (groupe Bertelsmann), qui contrôle ainsi son troisième réseau avec RTL et M40/RTL1/RTL2.
Fun Radio est depuis un réseau musical jeune très bien installé dans le paysage radiophonique français, aux côtés de ses concurrents NRJ et Skyrock. Sa couleur musicale clairement identifiée « dance-floor » (house, dance, R&B) lui apporte depuis quelques années 3,5 millions d’auditeurs.

En guise de bougie d’anniversaire, écoutons l’un des tous premiers animateurs de la station : Didier Sinclair, sur Fun Radio Montpellier, lors de son lancement.
Une archive glanée il y a quelques années sur internet, mais dont la source reste inconnue.

 

12345

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus