navigation

Radio et voiture : un inventaire des séries limitées FM depuis 1986 6 octobre 2014

Posté par Le Transistor dans : Amusant,Chérie FM,Fun Radio,Histoire,NRJ,Ouï FM,Publicité,Radio FG,Virgin Radio , ajouter un commentaire

La tenue cette semaine du Mondial de l’Automobile à Paris offre l’occasion de parler radio et bagnole.
Depuis 30 ans, l’industrie radiophonique française s’est associée à quelques reprises à l’industrie automobile pour promouvoir certaines de ses marques les plus dynamiques sur des séries spéciales. Là où la voiture représente un outil d’émancipation important et sent bon la liberté et l’aventure, la radio FM est synonyme de mobilité, de vitalité et bénéficie d’un lien fort avec la jeunesse ; normal donc que ces deux univers s’entendent à merveille et profitent l’un de l’autre à quelques occasions pour draguer l’auditeur ou le conducteur.
De la Supercinq NRJ, à la Mazda 2 Ouï FM, voici l’inventaire des neuf modèles de voitures griffés au nom d’une station FM française.

 

1986 : Renault Supercinq NRJ

letransistor_publicite-renault-supercinq-NRJ

La station symbole du dynamisme de la FM dans les années 80 est bien entendu la première à bénéficier d’un modèle à son nom : la fameuse Renault Supercinq NRJ, lancée en grande pompe à la rentrée 1986.

A une importante campagne de presse et d’affichage orchestrée par le constructeur, s’ajoute l’organisation d’un énorme concert par la radio à l’usine Renault produisant la voiture à Flins. 30 000 spectateurs viennent y applaudir le 13 septembre un impressionnant plateau composé des principales sensations françaises du moment : Images, Les Avions, Partenaire Particulier, Rita Mitsouko, Lio, Elli Medeiros, Diane Tell, Michel Berger, Catherine Lara ou Francis Lalanne ; mais également de stars internationales comme Sandra, Hong Kong Syndikat, et surtout Dépêche Mode.

letransistor_publicites-renault-supercinq-NRJ

Sur l’antenne d’NRJ, outre l’organisation d’un grand jeu concours, des jingles spéciaux sont produits et diffusés très régulièrement entre deux disques.

Le succès aidant, la Supercinq NRJ connaîtra deux autres déclinaisons en 1987 et 1988.

 

1987 : Citroën AX Hit FM

Face au dynamisme de Renault sur le marché des modèles pour jeunes, Citroën réagit en associant sont AX à l’image de Hit FM, l’éphémère réseau du groupe UGC.
La publicité télévisée reprend les codes visuels et sonores de la campagne originale de la radio.

 

1989 : Seat Ibiza RVN

Série très limitée à 100 exemplaires, la Seat Ibiza RVN, du nom de la station régionale Radio Voix du Nord, a été proposée à la vente uniquement dans le Nord-Pas-de-Calais par les concessionnaires locaux.

Seat_Ibiza_RVN

1991 : Renault Clio NRJ

letransistor_renault-clio-NRJ

Toujours soucieuse de draguer la jeunesse, Renault s’associe encore à NRJ en 1991, pour un nouveau petit modèle : la Clio NRJ remplace la Supercinq NRJ.

 

1994 : Peugeot 106 Chérie FM

Afin de séduire une cible féminine, Peugeot utilise pour sa 106 une nouvelle marque du groupe NRJ en avril 1994 : le réseau Chérie FM.

letransistor_publicite-106-cheriefm

 

1994 : Mazda 323 Fun Radio

Bénéficiant d’une notoriété de plus en plus importante au milieu des années 90, Fun Radio associe alors son image à la Mazda 323 pour une série limitée à 1000 exemplaires.

 

2005 : Volkswagen New Beetle FG DJ Radio

Une radio à l’image branchée et moderne pour un modèle urbain et tendance, la New Beetle FG DJ Radio sera produite à 150 exemplaires en 2005.

letransistor_VW_NewBeetle_FGDJRadio

 

2009 : Toyota Aygo Virgin Radio

Autre modèle citadin pour une clientèle supposée jeune, dynamique et branchée, la Toyota Aygo Virgin Radio voit le jour en février 2009 et est fabriquée à 1500 exemplaires.

letransistor_toyota-aygo_virginradio

 

2009 : Mazda 2 Ouï FM

Disponible chez les concessionnaires de la région parisienne, la citadine Mazda 2 se la joue rock et cuir et s’habille aux couleurs de Ouï FM en avril 2009 : le noir et le rouge.

letransistor_mazda2_ouifm

Sources :
- Autos-series-limitees.fr
- Saga R5
- Les anciennes publicités du monde automobile
- Aymeric Mantoux et Benoist Simmat, NRJ L’empire des ondes (Mille et Une Nuits 2008)
- Endy Smet

- INA.fr

NRJ rhabillée par Pink Floyd en 1994 31 juillet 2014

Posté par Le Transistor dans : Anniversaires,Archives,Musique,NRJ , ajouter un commentaire

letransistor_affiche_concert-pinkfloyd_juillet1994_chantilly

Les 30 et 31 juillet 1994, le Division Bell Tour de Pink Floyd passe par la France. Le groupe donne deux concerts très attendus dans le cadre de l’hippodrome de Chantilly.

Pour l’occasion, NRJ, partenaire de la tournée, enrichie tout le week-end son antenne d’hommages à la discographie des britanniques.
A l’issue de chaque top horaire, de courts montages inspirés résument les univers de chaque album studio de Pink Floyd, avec l’aide de la voix de la station : Richard Darbois.

Vingt ans après, voici sept de ces productions réunies sur ce blog : Atom Heart Mother, Wish You Were Here, Animals, The Wall, The Final Cut, A Momentary Lapse of Reason et The Division Bell.

Source de l’illustration : Neptune Pink Floyd

Atlas de la radio (7) : les meilleures audiences des Médialocales 2013-2014 par agglomération 30 juillet 2014

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Audiences,Cartographie,Europe 1,France Bleu,France Info,France Inter,Fun Radio,Locales,NRJ,RFM,RMC,RTL,Skyrock,Virgin Radio , ajouter un commentaire

Outre les régions et les départements, l’enquête Médialocales de Médiamétrie délivre également des indicateurs d’audience pour quatre-vingt-dix-sept agglomérations françaises.
De Aix-en-Provence à Vichy, voici à nouveau pointées pour ce troisième échelon territorial les radios les plus écoutées localement lors de la saison 2013-2014, suite à un rappel cartographique des résultats de l’an passé (saison 2012-2013).

letransistor_aout2013_carte-medialocales-agglomerations_2012-2013_ptite

agglomerations_carte_resultats-medialocales_2013-2014_letransistor

D’une saison à l’autre, peu de surprises viennent chambouler la carte des stations les plus écoutées ; NRJ et RTL sont toujours dominantes dans le paysage. La première est en tête des audiences cumulées dans vingt-sept agglomérations, et la deuxième dans vingt-deux.
NRJ passe d’ailleurs cette année devant RTL à Valenciennes, Metz et Dijon ; elle détrône Europe 1 à Colmar et Chalon-sur-Saône, France Inter à Poitiers, RMC à Avignon et Ajaccio, et Lor’FM à Thionville. En revanche, « la panthère » n’est plus leader à Amiens et Tarbes ; elle y est remplacée par France Bleu Picardie et France Inter.

RTL cède cette année sa place de préférée à Belfort, Montbéliard, Châteauroux, Tours, Arcachon, Fréjus et Châlons-en-Champagne mais enregistre en revanche d’excellents résultats à Caen, Saint-Brieuc, La Roche-sur-Yon, La Rochelle, Angers, Blois et Angoulême.

Première radio l’an passé dans vingt agglomérations, France Inter ne l’est plus que dans douze cette année en raison d’une désaffection dans les villes du Grand Ouest, ainsi qu’à Bordeaux, Limoges ou Saint-Etienne. Dans cette dernière, c’est France Info qui lui chipe sa première place.

Europe 1 reste plébiscitée à Quimper, et est la plus écoutée cette saison à Tours et Clermont-Ferrand.

Dans le Sud, RMC enregistre de bons résultats à Arcachon, Bordeaux, Marseille, Toulon, Nice et l’agglomération de Cannes-Grasse-Antibes.

France Bleu Gard Lozère perd la tête à Nïmes, mais d’autres locales du réseau bleu restent une référence à Cherbourg, Laval, Valence, Perpignan ou Bastia.

Du côté des musicales, Chérie FM plaît beaucoup à Mâcon et Nïmes, RFM est plébiscitée à Fréjus, Virgin Radio est toujours en tête à Forbach, Fun Radio remplace Skyrock à Boulogne-sur-Mer. Dans le Nord-Pas-de-Calais, Skyrock est donc uniquement leader sur l’agglomération de Lens-Douai cette saison.

Les radios locales privées tirent leur épingle du jeu à Limoges (Flash FM), Châlons-en-Champagne (Champagne FM), mais également comme l’an passé à Calais (Radio 6), Dunkerque (Delta FM), Thonon-les-Bains (La Radio Plus), Annecy (ODS Radio), Montluçon (RMB), Rodez (Totem), Castres (100%) et à Istres et Martigues (Maritima).

A lire sur le même sujet :
L’atlas de l’audience radio en France (première partie)
L’atlas de l’audience radio en France (deuxième partie)
Atlas de la radio (3) : recensement des stations FM métropolitaines
Atlas de la radio (4) : une visualisation des déserts radiophoniques
Atlas de la radio (5) : les meilleures audiences régionales des Médialocales 2013-2014
- Atlas de la radio (6) : les meilleures audiences départementales des Médialocales 2013-2014

Atlas de la radio (6) : les meilleures audiences départementales des Médialocales 2013-2014 29 juillet 2014

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Audiences,Cartographie,Europe 1,France Bleu,France Info,France Inter,Locales,NRJ,RMC,RTL , ajouter un commentaire

Après avoir visualisé la répartition des meilleures audiences cumulées par région, l’analyse des résultats de l’enquête Médialocales de l’institut Médiamétrie nous permet aujourd’hui une cartographie plus fine des radios les plus écoutées par département sondé.
Une représentation à comparer avec celle réalisée l’an passé pour identifier quelques changements apparus localement après la saison radiophonique 2013-2014.

letransistor_aout2013_carte-medialocales-departements_2012-2013_ptite

departements_carte_medialocales_2013-2014_letransistor

A l’image des sondages nationaux dans lesquels NRJ grignote vague après vague le leadership de RTL, quatre départements voient le réseau musical prendre la tête des audiences cumulées devant la généraliste : l’Aube, la Côte-d’Or, la Haute-Saône à l’Est, et le département de la Charente à l’Ouest.
RTL perd également de sa superbe dans le Maine-et-Loire, où la régionale Alouette lui passe devant. En revanche, la station de la rue Bayard profite d’une désaffection forte pour France Inter dans les Côte-d’Armor, le Morbihan, et en Charente-Maritime, et devient ainsi la première radio de ces territoires.

France Inter connaît en outre des difficultés en Loire-Atlantique où NRJ la devance dorénavant, dans le Finistère où Europe 1 profite de son coup de mou, et dans les Hautes-Alpes où la locale Alpes 1 devient la première radio du département.
Le service public rencontre aussi quelques problèmes dans le Vaucluse et la Drôme : France Bleu n’y est plus la radio la plus écoutée, remplacée par NRJ et RMC.
France Bleu Périgord passe en revanche devant NRJ en Dordogne, et France Info fait de même en Haute-Savoie.

Du côté des stations privées locales ou régionales, outre Alpes 1 qui tire son épingle du jeu dans les Hautes-Alpes, Alouette, 100% et Tendance Ouest sont toujours incontournables dans leurs fiefs (Vendée, Tarn et Manche).
Cette saison enfin, Wit FM en Gironde et Magnum la Radio dans les Vosges n’apparaissent plus sur la carte, devancées respectivement par RMC et RTL.

A lire sur le même sujet :
L’atlas de l’audience radio en France (première partie)
L’atlas de l’audience radio en France (deuxième partie)
Atlas de la radio (3) : recensement des stations FM métropolitaines
Atlas de la radio (4) : une visualisation des déserts radiophoniques
- Atlas de la radio (5) : les meilleures audiences régionales des Médialocales 2013-2014

Atlas de la radio (5) : les meilleures audiences régionales des Médialocales 2013-2014 28 juillet 2014

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Audiences,Cartographie,France Bleu,France Inter,NRJ,RMC,RTL , 9 commentaires

Publiés la semaine passé, les résultats locaux des audiences de l’institut Médiamétrie, « les Médialocales », offrent une photographie de l’écoute radio pour trois échelons géographiques : l’agglomération, le département et la région (hors Ile-de-France).

Au plan régional, Le Transistor avait déjà publié en 2010 une cartographie des stations les plus écoutées. Rebelote quatre ans plus tard, avec une nouvelle représentation permettant d’identifier quelques évolutions territoriales concernant les principaux acteurs radiophoniques du pays.

blog-letransistor_carte-resultats-medialocales-regions-2013-2014

Entre 2010 et 2014, c’est l’hégémonie de RTL qui est attaquée dans quatre régions : NRJ la détrône en effet en Nord-Pas-de-Calais, en Haute-Normandie et en Auvergne ; en Franche-Comté, c’est le réseau France Bleu qui lui chipe la première place.

NRJ occupe également à présent la tête des audiences cumulées dans la région Aquitaine à la place de France Inter, et reste la radio la plus écoutée en Alsace et en Languedoc-Roussillon.

Pour le reste du territoire, les régions Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes restent fidèles à France Inter, RMC est toujours incontournable en PACA, les locales de France Bleu sont très appréciées en Limousin et Basse-Normandie, et RTL demeure une référence dans huit régions du nord du pays (Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Centre, Bourgogne, Picardie, Champagne-Ardenne et Lorraine).

A lire sur le même sujet :
L’atlas de l’audience radio en France (première partie)
L’atlas de l’audience radio en France (deuxième partie)
Atlas de la radio (3) : recensement des stations FM métropolitaines

Atlas de la radio (4) : une visualisation des déserts radiophoniques

123456

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus