navigation

Les débuts de la radio pirate Solidarnosc racontés par Georges Polinski 12 avril 2017

Posté par Le Transistor dans : Anniversaires,Archives,Etranger,Histoire,Pirates , ajouter un commentaire

Solidarnosc

En ce lundi de Pâques, le 12 avril 1982, une voix se fait entendre sur la FM à Varsovie. Elle invite les auditeurs à éteindre les lumières trois fois de suite pour savoir si la réception est bonne et l’émission, annoncée par des tracts, bien suivie. Un animateur et une animatrice précisent qu’il s’agit d’une émission d’essai de Radio Solidarnosc (Radio Solidarité) et demandent d’éteindre les lumières le lendemain entre 21h et 21h30. Le 13 avril est en effet le jour anniversaire du coup d’état du 13 décembre 1981.
Depuis quatre mois, la Pologne vit sous le très dur régime de la loi martiale du Général Jaruzelski. Le syndicat Solidarnosc est dans la clandestinité. Radio Solidarnosc émet sur 69,8 MHz car les radios FM des pays du bloc de l’Est diffusaient sur une bande différente que celle de l’Ouest.

Huit émissions sont diffusées mais très brouillées. Jusqu’au 8 juin, où un émetteur est saisi dans le local technique d’un ascenseur d’immeuble. Sept personnes sont arrêtées annoncent les autorités polonaises le 11 juillet. Mais le 13, Radio Solidarnosc est de retour sur les ondes. Elle annonce une suspension de deux mois. D’autres radios pirates émettront dans d’autres villes de Pologne. Radio Solidarnosc reviendra sporadiquement sur les ondes jusqu’en 1989.

Extrait

Dans ce document Georges Polinski, alors journaliste à Radio Atlantic (Nantes), revient d’un voyage en Pologne. Invité sur Radio Brest Atlantique (probablement en juin), le futur fondateur de Radio Nantes, Kiss FM en France, et Europa Plus en Russie, détaille les émissions de Radio Solidarnosc et les traduit simultanément.
(Archives rédaction de Radio Brest Atlantique)

Frédéric – Radiobrest.net

Un anniversaire peut en cacher un autre en mer du Nord : qui se souvient de Laser ? 24 mai 2014

Posté par Le Transistor dans : Anniversaires,Archives,Etranger,Histoire,Pirates , ajouter un commentaire

letransistor_carteQSL_Laser558

Radio Caroline souffle cette année ses cinquante bougies. Certes, la célèbre radio pirate n’émet plus sur un navire au large de l’Angleterre mais elle demeure un symbole pour tous les défenseurs des radios libres. Toutefois, ce cinquantenaire éclipse un autre anniversaire : Laser aurait aujourd’hui trente ans.

Cette radio pirate de haute mer est beaucoup moins connue en France que sa consoeur (qui fut également sa voisine), pourtant c’était probablement la radio pirate la plus professionnelle.

Laser, qui émettait depuis le Communicator, a été officiellement lancée le 24 mai 1984. Mais elle a auparavant testé ses émissions en février sur 729 kHz avec un système d’antenne porté par des ballons qui s’est avéré non fonctionnel, surtout en mer du Nord.

Voici un extrait de ces tests d’émission, captés à Lille il y a trente ans :

Laser 558 a quitté les ondes fin 1985. Un an plus tard, elle sera relancée sous le nom de Laser Hot Hits, mais l’expérience ne sera que de quelques mois.

On retiendra de Laser, sa qualité de réception, ses animateurs américains très professionnels et le siège imposé par un navire des autorités britanniques que les animateurs n’auront de cesse de moquer à l’antenne.

Frédéric – RadioBrest.net
Illustration : carte QSL de Laser 558

Bonne année 1984 avec Radio Caroline 1 janvier 2014

Posté par Le Transistor dans : Anniversaires,Archives,Etranger,Pirates , ajouter un commentaire
radio-caroline_ross-revenge_1984_WIKIPEDIA

Le décompte de minuit sur la célèbre radio pirate, à bord du navire Ross Revenge en mer du Nord, il y a tout juste trente ans. De quoi bien démarrer l’année 2014 qui sera marquée notamment par le cinquantième anniversaire de Radio Caroline.

Le 28 mars 1964, la station se lançait sur les ondes. Hostilité des autorités britannique, tempêtes, naufrage, raid, finiront en 1990 par avoir raison de cette radio pirate de haute mer rebelle.
Depuis, une équipe l’a relancée à terre en la diffusant sur satellite un temps et sur internet. D’autres bénévoles rénovent et entretiennent le dernier navire de la station, le Ross Revenge, sur un quai de l’estuaire de la Tamise. Certains crient à la trahison du vrai esprit pirate de Radio Caroline, mais tous fêteront d’une façon ou d’une autre ce cinquantenaire, une très belle page de l’histoire de la radio en Europe.
L’équipe qui fait revivre Radio Caroline via internet a déjà lancé un site web consacré à cet anniversaire : http://radiocaroline50.co.uk

Frédéric – RadioBrest.net
Illustration : le Ross Revenge en 1984, source : Wikipedia

Et si vous achetiez un bout de Radio Caroline ? 27 mai 2013

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Etranger,Pirates , ajouter un commentaire

Et si vous achetiez un bout de Radio Caroline ? dans Actualité radiocaroline_mat

La célèbre radio pirate de haute mer, Radio Caroline, qui continue à émettre via le satellite et le web, se sépare de son ancien mat d’antenne.
Un nouvel équipement a été monté sur son ancien navire-émetteur, le Ross Revenge, amarré à un quai de l’estuaire de la Tamise. L’ancien mat, en place depuis 1987, a été débité en tronçons et est proposé à la vente.
Si vous voulez un morceau d’histoire de la radio pirate qui fêtera ses cinquante ans l’an prochain,vous pouvez prendre prendre contact avec David Ward à cette adresse : ross.revenge.mast@gmail.com. L’argent servira au travaux à bord du navire.

Frédéric – RadioBrest.net

Les anciennes radios pirates de haute mer réémergent sur internet 7 mars 2013

Posté par Le Transistor dans : Etranger,Internet,Liens,Pirates , 2 commentaires

L’extension des eaux territoriales, l’interdiction d’être ravitaillées depuis les côtes des pays riverains, le coût d’exploitation ont finalement eu raison des radios pirates de haute mer, ces radios offshore qui ont été nombreuses à émettre en ondes moyennes au large des côtes britanniques, scandinaves, belges ou hollandaises. Mais depuis quelques années, Internet leur permet de retrouver une nouvelle jeunesse. Et l’on peut sans modération se plonger dans l’ambiance de ces années de liberté sur les ondes. Voici une liste (non exhaustive) des tentatives de renaissance de ces stations cultes sur la toile.


Les anciennes radios pirates de haute mer réémergent sur internet dans Etranger radio-carolineRadio Caroline
La célèbre radio qui fêtera ses 50 ans l’an prochain diffuse depuis la terre ferme via le satellite Eurobird et Internet un programme rock « baba cool » avec de très nombreux animateurs.
On peut voir sur le site internet www.radiocaroline.co.uk des photos des travaux de rénovation du navire émetteur Ross Revenge et de pose d’un nouveau mat d’antenne. Que se prépare-t-il donc pour les cinquante ans de Caroline ?


radio-london3 dans InternetRadio London

Dans les années soixante, c’était la radio pirate la plus écoutée. Contrairement à Radio Caroline, elle a obéi aux injonctions des autorités britanniques et a arrêté d’émettre le 15 août 1967.

A partir de 2002, une station diffusée sur satellite, internet et un temps sur ondes moyennes via la Hollande, retrouve l’esprit de Radio London. Mais pour des raisons de marque déposée, elle prend le surnom de la station des années 60, Big L. On retrouve sur cette antenne d’anciens animateurs bien connus comme Rosko. www.bigl.co.uk

Quant à The Oldies Project, elle diffuse de la musique non stop de l’époque de Radio London entrecoupée de jingles de la station. www.oldiesproject.com



sutch-logo2 dans LiensRadio Sutch
Cette radio qui émettait d’un fort ancré dans l’estuaire de la Tamise à l’extérieur des eaux territoriales de l’époque il y a presque un demi-siècle s’adressait aux adolescents.
Une radio internet fait revivre l’esprit de cette station. Elle propose les tubes les plus sauvages des années 50 et 60 agrémentés d’extraits de la vraie Radio Sutch sur www.radiosutch.net.


rnilogo2 dans PiratesRadio North Sea International

RNI est une radio offshore très puissante qui diffusait depuis le Mebo II au large des côtes anglaises puis hollandaises de 1970 à 1974. Elle a inspiré quelques animateurs qui la font ressurgir sur internet : www.rni.vze.com.


britain-radio2Britain Radio

Cette radio a émis sur le navire pirate Laissez-faire jusqu’en 1967. Elle diffusait un programme easy listening. Ici pas de rock ni de pop comme sur ces consoeurs de l’époque. On retrouve l’ambiance musicale de Britain Radio ici : www.355.vze.com.


Radio Veronica

veronica-logo2Pour retrouver le style de cette radio pirate hollandaise qui a émis de 1960 à 1974, il faut se connecter ici : www.192radio.nl.
Une partie de l’équipe a poursuivi l’aventure sur la terre ferme ; la version moderne de Veronica est là : www.radioveronica.nl.

monique2


Radio Monique

Cette radio hollandaise émettait en soirée après les programmes de Radio Caroline dans les années 80. Une radio internet au programme de variétés bien ficelé agrémenté de jingles de Monique lui rend hommage : www.radiomonique.co.uk.

mi-amigo2
Radio Mi Amigo

De 1974 à 1978, une station belgo-hollandaise a diffusé depuis le Mi Amigo, le navire de Radio Caroline. Elle a pris le nom du bateau même si à partir de 1979 elle a diffusé sur la Magdalena avant qu’une tempête ne le drosse vers la côte hollandaise mettant fin aux émissions de Radio Mi Amigo. On peut trouver sur internet quelques tentatives de remettre Mi Amigo au goût du jour, dont celle-ci : www.miamigo.info.


Voice of Peace

Cette radio soutenue par John Lennon et lancée en 1973 au large d’Israël pour diffuser un message de paix dans cette région explosive a dû arrêter d’emettre suite à des problèmes financiers en 1993. Depuis 2010, elle de retour via internet : www.thevoiceofpeace.co.il.

Frédéric – RadioBrest.net

12

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus