navigation

Le Mouv’ : grille de la saison 2011-2012 28 août 2011

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Le Mouv',Radio France , ajouter un commentaire

Voici la grille « semaine » qui sera mise à l’antenne demain matin sur Le Mouv’. Pas vraiment de « révolution Blanc-Francard » au programme…

Du lundi au vendredi :
6h – 7h : « Une heure de bonne heure » (Vivian Cug)
7h – 9h : « Le 7-9″ (Amaelle Guiton)
9h – 12h : « Le 9-12″ (Charline Roux)
12h – 14h : « Le Midi 2″ (Philippe Dana)
14h – 17h : « Rodéo sur Le Mouv’ » (Christophe Crénel)
17h – 18h : « Plan B pour Bonnaud » (Frédéric Bonnaud)

Du lundi au jeudi :
18h – 18h30 : « La République du Mouv’ » (la rédaction)
18h30 – 19h30 : « La Morinade » (Daniel Morin et Giulia Foïs)
19h30 – 20h30 : « Francosonik » (Emilie Mazoyer)
20h30 – 22h : « Allô la planète » (Eric Lange)
22h – minuit : « Laura Leishman Project » (Laura Leishman)

Le vendredi :
18h – 19h30 : « Cissé Sport » (Sylvère-Henry Cissé)
19h30 – 20h30 : « La Tweet-liste » (Emilie Mazoyer)
20h30 – 22h : « Allô la planète » (Eric Lange)
22h – minuit : « Laura Leishman Project » (Laura Leishman)

Le rock, le soir, c’était Lenoir… 26 août 2011

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Archives,France Inter,Radio France , 2 commentaires

Un jingle de septembre 1996 pour saluer le départ de Bernard Lenoir des soirées de France Inter, après 21 saisons continues de diffusion de « musiques pas comme les autres ».
« L’Inrockuptible » n’ayant pas eu l’opportunité de dire au revoir à ses auditeurs en juin sur l’antenne, un court entretien avec Lenoir est disponible sur le site de France Inter. La page permet également aux fidèles de l’émission de laisser un message de sympathie à ce pilier de la station.

 

Les tendances de la grille d’été 2011 de France Inter 20 juin 2011

Posté par Le Transistor dans : Actualité,France Inter,Radio France,Vacances d'été , ajouter un commentaire

logointer2006.jpg France Inter dévoile aujourd’hui sur son site internet les détails de la grille des programmes diffusés du 2 juillet au 4 septembre. A sa lecture on s’aperçoit que Philippe Val et Laurence Bloch sont manifestement restés fidèles aux principes de l’été 2010 : de la réflexion, de l’évasion, de l’exigence, mais globalement peu de place pour le divertissement simple et l’amusement…

1) Comme les étés précédents, la chaîne conserve ses repères traditionnels :
-  le 7/9 présenté par Pierre Weill puis Bruno Duvic en août ;
-Ca vous dérange à midi avec Thomas Chauvineau, puis Philippe Bertrand en août ;
-le magazine des festivals de 18h10, confié cette année à la journaliste culturelle Laurence Peuron s’intitule L’été comme je suis ;
-Le téléphone sonne toujours à 19h20 ;
-de 22 heures à minuit, Summertime propose deux heures de musique live captée sur les grands festivals de l’été (Joe Farmer) ;
-le week-end, Les petits matins de l’été seront présentés de 5 à 9 heures par Clélie Mathias (venue de Direct8) ;
-L’escale estivale d’Emmanuel Khérad revient à 18 heures, le samedi et le dimanche ;
-enfin, Le masque et la plume du dimanche soir est conservé durant les festivals d’été (20 heures).

2) Tous les programmes de cette saison 2010-2011 sans lien avec l’actualité sont systématiquement rediffusés :
- La marche de l’histoire (13h30),
- Ca peut pas faire de mal
(Guillaume Gallienne, à 17 heures en semaine),
- Sur les épaules de Darwin
(toujours le samedi à 11 heures),
- L’atelier
de Vincent Josse (les soirs de semaine à 20h25),
- La prochaine fois je vous le chanterai
(Philippe Meyer, toujours le samedi midi),
- Rendez-vous avec X
(toujours le samedi à 13h20),
- Le Pont les artistes (samedi, 20 heures),
- Interception (dimanche, 9 heures),
- Vivre avec les bêtes (16 heures le dimanche)
,
- L’Afrique enchantée (toujours le dimanche à 17 heures)…

3) Les professions culturelles et intellectuelles, et les processus créatifs seront largement mis à l’honneur dans différents rendez-vous de la grille :
-les auteurs (romans, séries, films, pièces, BD) seront très présents dans Micro Fictions à 11 heures (Ali Rebeihi) ;
-les itinéraires de vie d’invités triés sur le volet seront détaillés dans Qu’importe le chemin à 14 heures (Denis Cheyssoux, puis Brigitte Kernel en août) ;
-les grand reporters seront invités à raconter leur métier dans Témoins de passage à 16 heures (Guyonne de Montjou) ;
-les nouveaux talents de la musique, du cinéma et de la littérature présenteront leur travail à 20 heures dans Toute toute première fois (Augustin Trapenard) ;
-les « aventuriers de la pensé et de la créativité » auront une heure pour se livrer au micro de Paula Jacques (Tout compte fait, samedi et dimanche, 14 heures) ;
-puis nous saurons tous sur la jeunesse des artistes en écoutant La période bleue par Arthur Dreyfus (samedi, 21h) ;
- et leurs goûts musicaux n’auront plus de secrets pour nous grâce à Au temps pour moi le dimanche à 10 heures (Harold Manning).

4) De nouveaux champs d’observation originaux et un autre regard sur le monde sont également privilégiés :
- l’Outre-Mer dans L’heure ultramarine (Alexandre Héraud, du lundi au vendredi à 21 heures),
- la futurologie dans On verra ça demain (Daniel Fiévet, le samedi à 9 heures),
- les peuples premiers dans Voyage en terre indigène (Anne Pastor, 10 heures le samedi),
- les différences dans Je t’aime pareil (le samedi à 15 heures),
- le monde marin dans In extremis (toujours avec Isabelle Autissier à 16 heures le samedi),
- la jeunesse algéroise dans Alger nouvelle génération (samedi, 19h30),
- les sentiments dans Parler d’amour (toujours avec Marie-Pierre Planchon, 13h20 le dimanche),
- la folie et la psychiatrie dans Fol été (Hélène Delye, dimanche à 15 heures),
- la voix dans Jusqu’au bout des voix (Caroline Ostermann à 21 heures le dimanche).

Pour découvrir l’intégralité des programmes de cette grille d’été, rendez vous sur le site de France Inter.

 

Décès de Michel Boujut, amateur de l’imaginaire cinématographique à la radio 29 mai 2011

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Archives,Cinéma,Création sonore,France Inter,Radio France , ajouter un commentaire

Ecrivain et journaliste spécialisé dans le domaine du cinéma, Michel Boujut est décédé aujourd’hui à Paris.
Si les différentes nécrologies publiées retiendront surtout ses chroniques dans Charlie Hebdo et l’émission Cinéma Cinémas qu’il produisit sur Antenne 2, ce blog tenait à saluer également l’homme de radio qu’il fut.

Les auditeurs de France Inter se souviendront notamment de certaines de ses productions radiophoniques sur le septième art, comme Cinéma, villes ouvertes (été 1993), Ca commence comme ça (été 1999), Amours, roulottes et cinéma (été 2000), ou bien L’Inspecteur Boujut fait son cinéma diffusée en 1996 :

Sur France Inter toujours, Michel Boujut donna également dans le feuilleton radiophonique en écrivant avec Jacques Tardi Le Perroquet des Batignolles, une création maline en 110 épisodes qui enchanta les après-midi de la chaîne en 1997. En voici un extrait de cinq minutes :

 

Skyrock : radio de service public ?! 17 avril 2011

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Le Mouv',Radio France,Skyrock , ajouter un commentaire


touchepasaskyrock_2011

A entendre et lire ces derniers jours les différents avis (certes exagérés par moment) du personnel politique sur la « mission » que remplit la radio privée Skyrock auprès de la jeunesse française :

- « Les jeunes s’y reconnaissent » (Jack Lang)

- « La radio de toute une génération » (Rama Yade)

- « Un espace culturel unique » (Benoît Hamon)

- « La radio des musiques de jeunes » (François Hollande)

- « Skyrock appartient à tous les jeunes » (Benjamin Lancar)

- « Skyrock participe de la pluralité » (Jean-Luc Mélenchon)

- « Un espace de parole de liberté et d’expression en particulier vis à vis d’une population qui n’a pas l’habitude de s’exprimer, ou en tous cas pas les moyens, je pense en particulier aux jeunes de banlieue » (François Chérèque)

- « Avoir un média qui est en phase avec la jeunesse est extrêmement important » (Dominique Sopo)

- « Les jeunes découvrent sur Skyrock des manières de parler et la liberté de parler des problèmes qui sont les leurs, des questions, des inquiétudes ou des ignorances qui sont les leurs ; et ils ont envie d’exprimer des choses qu’ils n’ont pas la possibilité d’exprimer ailleurs, ni même dans leur vie » (François Bayrou).

… On serait tenté de mesurer cruellement la place que n’a pas su prendre le service public auprès de la jeunesse, et tout le chemin qu’il reste à parcourir au Mouv’ pour devenir une véritable référence en matière de représentativité et d’expression.

 

1...34567...18

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus