navigation

Les meilleures audiences des Médialocales 2014-2015 par agglomération 13 août 2015

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Audiences,Cartographie,Europe 1,France Bleu,France Inter,Locales,NRJ,RMC,RTL,Skyrock,Virgin Radio , ajouter un commentaire

Après les résultats concernant les régions et départements, voici le troisième volet de l’analyse cartographique de l’étude Médialocales de Médiamétrie consacré aux principales zones urbaines françaises.
Quelle est la radio la plus écoutée lors de la saison 2014-2015 dans les 97 agglomérations communiquées par l’institut de sondage et quelles sont les changements enregistrés localement depuis la saison précédente ? Réponse ci-dessous grâce au pointage annuel réalisé par Le Transistor.

agglomerations_carte_resultats_medialocales_2014-2015_letransistor

Plus d’un quart des agglomérations plébiscitent RTL

De Lorient à Charleville-Mézières, et d’Angoulême à Lille, RTL est la première radio dans 27 agglomérations sur 97 pointées ; elle s’impose sans surprise dans la plupart des grandes villes de la moitié nord du pays. Dans le Sud, le logo RTL apparaît uniquement pour la ville de Fréjus.
En se référant à la cartographie réalisée l’an passé pour les résultats 2013-2014, on note que la station de la rue Bayard est nouvellement leader à Fréjus donc, mais également à Bourg-en-Bresse, Besançon, Troyes, Châlons-en-Champagne, Valenciennes, Rouen, Tours et Poitiers.

NRJ toujours en forme dans les villes moyennes

Toujours très bien représentée sur la carte, NRJ arrive en tête des audiences dans 23 agglomérations. Elle devient cette saison la plus écoutée à Nancy et Montbéliard, mais également à Cherbourg, Nevers, Châteauroux, Annecy et Arcachon.

Treize agglomérations placent France Inter en tête

France Inter est toujours la préférée à Rennes, Nantes, Toulouse, Montpellier, Aix-en-Provence, Grenoble, Lyon et Chambéry. Elle devient également cette année première radio dans les agglomérations de Bayonne, Bordeaux, Limoges, Orléans et Saint-Brieuc.

RMC populaire dans neuf villes

Toujours solidement implantée dans le Sud-Est à Marseille, Toulon, Nice et dans l’agglomération de Cannes-Grasse-Antibes, RMC étend cette saison son influence à Saint-Etienne, Clermont-Ferrand, Albi, Pau et Tarbes.

Sept agglomérations écoutent majoritairement Europe 1

Europe 1 abandonne cette année sa première place à Clermont-Ferrand et Tours. Elle enregistre en revanche de meilleurs scores à Brest, Amiens ou Dijon, et dans des villes moyennes comme Mâcon, Colmar et Laval. Pas de changement à Quimper, où la station conserve sa première place.

Six fiertés pour le réseau Bleu

Au sein du réseau France Bleu, six locales réalisent d’excellentes audiences dans leurs territoires respectifs : France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Périgord à Périgueux, France Bleu Drôme-Ardèche à Valence, France Bleu Gard-Lozère à Nîmes, France Bleu Roussillon à Perpignan et RCFM à Bastia.

Des records également pour Skyrock et Virgin

Outre NRJ, deux autres réseaux musicaux apparaissent sur la carte : Skyrock pour les agglomérations d’Ajaccio, Boulogne-sur-Mer et Lens-Douai, et Virgin Radio qui demeure la préférée à Forbach.

Huit locales indépendantes qui comptent

Du côté des radios locales privées, saluons les performances de Radio 6 à Calais (31,2% d’audience cumulée), Delta FM à Dunkerque (30,2%), Lor’FM à Thionville (23,2%), La Radio Plus à Thonon-les-Bains (18,4%), RMB à Montluçon (15,5%), Totem à Rodez (27,2%), 100% à Castres (34,3%) et Maritima à Istres-Martigues (35,5%).

Radio et voiture : un inventaire des séries limitées FM depuis 1986 6 octobre 2014

Posté par Le Transistor dans : Amusant,Chérie FM,Fun Radio,Histoire,NRJ,Ouï FM,Publicité,Radio FG,Virgin Radio , ajouter un commentaire

La tenue cette semaine du Mondial de l’Automobile à Paris offre l’occasion de parler radio et bagnole.
Depuis 30 ans, l’industrie radiophonique française s’est associée à quelques reprises à l’industrie automobile pour promouvoir certaines de ses marques les plus dynamiques sur des séries spéciales. Là où la voiture représente un outil d’émancipation important et sent bon la liberté et l’aventure, la radio FM est synonyme de mobilité, de vitalité et bénéficie d’un lien fort avec la jeunesse ; normal donc que ces deux univers s’entendent à merveille et profitent l’un de l’autre à quelques occasions pour draguer l’auditeur ou le conducteur.
De la Supercinq NRJ, à la Mazda 2 Ouï FM, voici l’inventaire des neuf modèles de voitures griffés au nom d’une station FM française.

 

1986 : Renault Supercinq NRJ

letransistor_publicite-renault-supercinq-NRJ

La station symbole du dynamisme de la FM dans les années 80 est bien entendu la première à bénéficier d’un modèle à son nom : la fameuse Renault Supercinq NRJ, lancée en grande pompe à la rentrée 1986.

A une importante campagne de presse et d’affichage orchestrée par le constructeur, s’ajoute l’organisation d’un énorme concert par la radio à l’usine Renault produisant la voiture à Flins. 30 000 spectateurs viennent y applaudir le 13 septembre un impressionnant plateau composé des principales sensations françaises du moment : Images, Les Avions, Partenaire Particulier, Rita Mitsouko, Lio, Elli Medeiros, Diane Tell, Michel Berger, Catherine Lara ou Francis Lalanne ; mais également de stars internationales comme Sandra, Hong Kong Syndikat, et surtout Dépêche Mode.

letransistor_publicites-renault-supercinq-NRJ

Sur l’antenne d’NRJ, outre l’organisation d’un grand jeu concours, des jingles spéciaux sont produits et diffusés très régulièrement entre deux disques.

Le succès aidant, la Supercinq NRJ connaîtra deux autres déclinaisons en 1987 et 1988.

 

1987 : Citroën AX Hit FM

Face au dynamisme de Renault sur le marché des modèles pour jeunes, Citroën réagit en associant sont AX à l’image de Hit FM, l’éphémère réseau du groupe UGC.
La publicité télévisée reprend les codes visuels et sonores de la campagne originale de la radio.

 

1989 : Seat Ibiza RVN

Série très limitée à 100 exemplaires, la Seat Ibiza RVN, du nom de la station régionale Radio Voix du Nord, a été proposée à la vente uniquement dans le Nord-Pas-de-Calais par les concessionnaires locaux.

Seat_Ibiza_RVN

1991 : Renault Clio NRJ

letransistor_renault-clio-NRJ

Toujours soucieuse de draguer la jeunesse, Renault s’associe encore à NRJ en 1991, pour un nouveau petit modèle : la Clio NRJ remplace la Supercinq NRJ.

 

1994 : Peugeot 106 Chérie FM

Afin de séduire une cible féminine, Peugeot utilise pour sa 106 une nouvelle marque du groupe NRJ en avril 1994 : le réseau Chérie FM.

letransistor_publicite-106-cheriefm

 

1994 : Mazda 323 Fun Radio

Bénéficiant d’une notoriété de plus en plus importante au milieu des années 90, Fun Radio associe alors son image à la Mazda 323 pour une série limitée à 1000 exemplaires.

 

2005 : Volkswagen New Beetle FG DJ Radio

Une radio à l’image branchée et moderne pour un modèle urbain et tendance, la New Beetle FG DJ Radio sera produite à 150 exemplaires en 2005.

letransistor_VW_NewBeetle_FGDJRadio

 

2009 : Toyota Aygo Virgin Radio

Autre modèle citadin pour une clientèle supposée jeune, dynamique et branchée, la Toyota Aygo Virgin Radio voit le jour en février 2009 et est fabriquée à 1500 exemplaires.

letransistor_toyota-aygo_virginradio

 

2009 : Mazda 2 Ouï FM

Disponible chez les concessionnaires de la région parisienne, la citadine Mazda 2 se la joue rock et cuir et s’habille aux couleurs de Ouï FM en avril 2009 : le noir et le rouge.

letransistor_mazda2_ouifm

Sources :
- Autos-series-limitees.fr
- Saga R5
- Les anciennes publicités du monde automobile
- Aymeric Mantoux et Benoist Simmat, NRJ L’empire des ondes (Mille et Une Nuits 2008)
- Endy Smet

- INA.fr

Atlas de la radio (7) : les meilleures audiences des Médialocales 2013-2014 par agglomération 30 juillet 2014

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Audiences,Cartographie,Europe 1,France Bleu,France Info,France Inter,Fun Radio,Locales,NRJ,RFM,RMC,RTL,Skyrock,Virgin Radio , ajouter un commentaire

Outre les régions et les départements, l’enquête Médialocales de Médiamétrie délivre également des indicateurs d’audience pour quatre-vingt-dix-sept agglomérations françaises.
De Aix-en-Provence à Vichy, voici à nouveau pointées pour ce troisième échelon territorial les radios les plus écoutées localement lors de la saison 2013-2014, suite à un rappel cartographique des résultats de l’an passé (saison 2012-2013).

letransistor_aout2013_carte-medialocales-agglomerations_2012-2013_ptite

agglomerations_carte_resultats-medialocales_2013-2014_letransistor

D’une saison à l’autre, peu de surprises viennent chambouler la carte des stations les plus écoutées ; NRJ et RTL sont toujours dominantes dans le paysage. La première est en tête des audiences cumulées dans vingt-sept agglomérations, et la deuxième dans vingt-deux.
NRJ passe d’ailleurs cette année devant RTL à Valenciennes, Metz et Dijon ; elle détrône Europe 1 à Colmar et Chalon-sur-Saône, France Inter à Poitiers, RMC à Avignon et Ajaccio, et Lor’FM à Thionville. En revanche, « la panthère » n’est plus leader à Amiens et Tarbes ; elle y est remplacée par France Bleu Picardie et France Inter.

RTL cède cette année sa place de préférée à Belfort, Montbéliard, Châteauroux, Tours, Arcachon, Fréjus et Châlons-en-Champagne mais enregistre en revanche d’excellents résultats à Caen, Saint-Brieuc, La Roche-sur-Yon, La Rochelle, Angers, Blois et Angoulême.

Première radio l’an passé dans vingt agglomérations, France Inter ne l’est plus que dans douze cette année en raison d’une désaffection dans les villes du Grand Ouest, ainsi qu’à Bordeaux, Limoges ou Saint-Etienne. Dans cette dernière, c’est France Info qui lui chipe sa première place.

Europe 1 reste plébiscitée à Quimper, et est la plus écoutée cette saison à Tours et Clermont-Ferrand.

Dans le Sud, RMC enregistre de bons résultats à Arcachon, Bordeaux, Marseille, Toulon, Nice et l’agglomération de Cannes-Grasse-Antibes.

France Bleu Gard Lozère perd la tête à Nïmes, mais d’autres locales du réseau bleu restent une référence à Cherbourg, Laval, Valence, Perpignan ou Bastia.

Du côté des musicales, Chérie FM plaît beaucoup à Mâcon et Nïmes, RFM est plébiscitée à Fréjus, Virgin Radio est toujours en tête à Forbach, Fun Radio remplace Skyrock à Boulogne-sur-Mer. Dans le Nord-Pas-de-Calais, Skyrock est donc uniquement leader sur l’agglomération de Lens-Douai cette saison.

Les radios locales privées tirent leur épingle du jeu à Limoges (Flash FM), Châlons-en-Champagne (Champagne FM), mais également comme l’an passé à Calais (Radio 6), Dunkerque (Delta FM), Thonon-les-Bains (La Radio Plus), Annecy (ODS Radio), Montluçon (RMB), Rodez (Totem), Castres (100%) et à Istres et Martigues (Maritima).

A lire sur le même sujet :
L’atlas de l’audience radio en France (première partie)
L’atlas de l’audience radio en France (deuxième partie)
Atlas de la radio (3) : recensement des stations FM métropolitaines
Atlas de la radio (4) : une visualisation des déserts radiophoniques
Atlas de la radio (5) : les meilleures audiences régionales des Médialocales 2013-2014
- Atlas de la radio (6) : les meilleures audiences départementales des Médialocales 2013-2014

« Radio : les tendances de l’automne-hiver 2012-2013 » 5 septembre 2012

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Europe 1,France Info,France Inter,Ouï FM,RTL,Sud Radio,Virgin Radio , 2 commentaires

Du « fact-checking » à toutes les sauces

Apparues la saison passée sur RTL (Intox-désintox le vendredi soir dans On refait la présidentielle) et France Info (Le vrai du faux, le samedi matin) à l’occasion de la campagne présidentielle, les chroniques de vérification des affirmations (fact-checking) sont en cette rentrée l’outil que toute bonne radio d’information se doit d’avoir sur son antenne. Politiques et syndicalistes n’ont qu’à bien se tenir, leurs déclarations seront disséquées quotidiennement et examinées à la loupe par les rédactions les ayant invité la veille.

Ainsi, France Info expose davantage sa rubrique Le vrai du faux (par Gérald Roux et Gilles Halais) en lui donnant les honneurs d’une triple diffusion quotidienne aux heures d’écoute importante : 5h50, 7h20 et 12h25.

De son côté, Europe 1 lance un concept équivalent chaque matin, au carrefour stratégique de 8h15 : dans Le vrai-faux de l’info, Laurent Guimier pointe les inexactitudes du personnel politique et démonte les idées reçues.

Enfin, RTL continue son partenariat avec Libération en invitant chaque semaine dans RTL Soir les deux rédacteurs de la rubrique Désintox du quotidien : Cédric Mathiot et Guillaume Launay.

 

Pas de bon show radiophonique sans introduction par un Monsieur Loyal

Deux émissions matinales d’humour, un même gimmick : l’intervention d’un Monsieur Loyal en pré-générique.
Dans Faites entrer l’invité sur Europe 1, Mathieu Noël cultive l’art du teasing et plante le décor du programme avant de laisser la place au générique rythmé et aux applaudissements :

Sur France Inter, dans On va tous y passer, de Frédéric Lopez, un certain Monsieur Previously résume l’émission précédente pour mieux introduire le spectacle radiophonique qui va suivre :

 

Des tranches horaires à rallonge, des animateurs omniprésents

Est-ce l’effet de la crise ? Certaines stations privées semblent avoir bien du mal à remplir leurs grilles de programme, et en demandent toujours plus à leurs animateurs.

Sur Sud Radio, le matinalier Marc Leval effectue ainsi quotidiennement six heures d’antenne d’affilée. De 6 heures du matin à midi, il jongle entre journalistes, chroniques, musique et interactivité, le tout sans perdre son sourire. Un véritable marathon radiophonique en somme.

Sur Virgin Radio, un certain Pierre-Alex anime en ce moment une tranche musicale quotidienne longue de sept heures, entre 13 heures et 20 heures, du lundi au vendredi. Et, pour les amateurs, le garçon est également présent dans la grille du week-end… Qui dit mieux ?

Côté surexposition d’animateur, Ouï FM n’est pas en reste. Pour bien rentabiliser l’arrivée de Philippe Manoeuvre sur son antenne, la station musicale nous en offre une louche tous les jours en direct entre 18 heures à 19 heures, une rasade en rediffusion entre 5 et 6 heures du matin, et une indigestion en best-of le week-end (samedi de 17 à 20 heures, dimanche de 14 à 17 heures). Soit 16 heures de Philippe Manoeuvre chaque semaine.

 

Les micros font la sortie des écoles

Chérie FM nous propose depuis l’an dernier dans sa matinale un micro-trottoir enfantin, le Chérie Kids. Cette courte pastille compile les commentaires de « nos chères têtes blondes » sur l’air du temps. Innocence, fraîcheur… « Sont-y pas mignons ! » se dit l’auditrice fidèle dans sa voiture.

RTL reprend l’idée à son compte en cette rentrée avec L’actualité sort de la bouche des enfants, chaque jour dans RTL Soir. Puisque « les enfants sont formidables », les grands reporters de la station font à leur tour la sortie des écoles pour recueillir les pensées des bambins sur les grands thèmes d’actualité. Renversant.

« Ce n’est pas de la radio, c’est de l’industrie » 15 décembre 2009

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Europe 1,Revue de presse,RFM,Virgin Radio , ajouter un commentaire

lagardereactive.gif
Guy Dutheil prédit un avenir « plutôt sombre » aux salariés des antennes locales de Lagardère Active (marques Virgin Radio et RFM) aujourd’hui dans Le Monde : « Confronté au déclin des radios musicales, Lagardère envisage de fermer des locales« .

 

 

 

 

12

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus