navigation

Les débuts de la radio pirate Solidarnosc racontés par Georges Polinski 12 avril 2017

Posté par Le Transistor dans : Anniversaires,Archives,Etranger,Histoire,Pirates , ajouter un commentaire

Solidarnosc

En ce lundi de Pâques, le 12 avril 1982, une voix se fait entendre sur la FM à Varsovie. Elle invite les auditeurs à éteindre les lumières trois fois de suite pour savoir si la réception est bonne et l’émission, annoncée par des tracts, bien suivie. Un animateur et une animatrice précisent qu’il s’agit d’une émission d’essai de Radio Solidarnosc (Radio Solidarité) et demandent d’éteindre les lumières le lendemain entre 21h et 21h30. Le 13 avril est en effet le jour anniversaire du coup d’état du 13 décembre 1981.
Depuis quatre mois, la Pologne vit sous le très dur régime de la loi martiale du Général Jaruzelski. Le syndicat Solidarnosc est dans la clandestinité. Radio Solidarnosc émet sur 69,8 MHz car les radios FM des pays du bloc de l’Est diffusaient sur une bande différente que celle de l’Ouest.

Huit émissions sont diffusées mais très brouillées. Jusqu’au 8 juin, où un émetteur est saisi dans le local technique d’un ascenseur d’immeuble. Sept personnes sont arrêtées annoncent les autorités polonaises le 11 juillet. Mais le 13, Radio Solidarnosc est de retour sur les ondes. Elle annonce une suspension de deux mois. D’autres radios pirates émettront dans d’autres villes de Pologne. Radio Solidarnosc reviendra sporadiquement sur les ondes jusqu’en 1989.

Extrait

Dans ce document Georges Polinski, alors journaliste à Radio Atlantic (Nantes), revient d’un voyage en Pologne. Invité sur Radio Brest Atlantique (probablement en juin), le futur fondateur de Radio Nantes, Kiss FM en France, et Europa Plus en Russie, détaille les émissions de Radio Solidarnosc et les traduit simultanément.
(Archives rédaction de Radio Brest Atlantique)

Frédéric – Radiobrest.net

Quand une FM s’invite sur une généraliste… en 1994 26 janvier 2017

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Amusant,Archives,Europe 1,France Inter,Fun Radio,Histoire,Nova,NRJ,Skyrock , 5 commentaires

Radio Nova sur France Inter, France Inter sur Radio Nova… Hier matin, un joli moment de radio s’est déroulé sur les deux antennes lors d’un duplex téléphonique entre les matinaliers Edouard Baer et Patrick Cohen.

Un happening radiophonique poétique au milieu du ronron d’une matinale d’information corsetée, voilà qui faisait du bien à écouter !
L’épisode a d’ailleurs été largement salué dans la journée sur les réseaux sociaux, en plus d’être abondamment relayé par la presse en ligne.
Même le journal Le Monde s’est fendu d’un article sur le sujet, en focalisant le propos sur le côté évidemment préparé de l’opération.

La conclusion donnée à cet article a titillé la mémoire des passionnés de radio. Le rédacteur en chef de Radio Nova, Thomas Baumgartner, y déclare en effet qu’à sa connaissance « dans l’histoire de la radio, une antenne qui en visite une autre, ça n’avait jamais été fait ».

L’exercice a pourtant quelques antécédents sur les stations françaises. On se rappelle par exemple que certaines matinales « cousines » (comme Fun Radio et RTL2) ont récemment croisées leurs antennes en direct.
Et plus loin dans le temps, les auditeurs biberonnés à la FM des années 90 se souviennent certainement d’une Supernana jouant régulièrement avec les animateurs d’autres radios, la nuit dans son émission Ciel mon rock. Un direct entre Wit FM et Skyrock est par exemple à écouter ici.

Plus marquant, et beaucoup plus vulgaire : deux émissions concurrentes font antenne commune en 1994 pour s’insulter allègrement. Quand Tabatha Cash et Fred Musa de Skyrock interviennent dans le Lovin’Fun de Doc et Difool sur Fun Radio, le niveau des débats est extrêmement élevé !

 

Enfin, pour prendre l’exemple d’un réseau FM en duplex téléphonique avec une « grande » généraliste, il faut également remonter à 1994. Le 1er avril de cette année, l’animateur Arthur, accompagné de ses Pirates, s’est invité en direct sur NRJ pour chahuter les DJ Marc Scalia et Mitsou, exceptionnellement réunis pour un poisson d’avril mémorable.
Voici l’extrait en question. Nous sommes le 1er avril 1994 sur NRJ, à 16h11 :

Donne-nous notre jingle quotidien 18 janvier 2017

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Amusant,Habillage,Internet , ajouter un commentaire

Un jingle faisant écho chaque matin à l’actualité du jour. C’est l’idée développée depuis le début du mois de janvier par Le Transistor sur les comptes Facebook et Twitter intitulés « 1jour1jingle ».

letransistor_bandeau-1jour1jingle_460px

Avis aux amateurs d’habillages sonores et de vieilleries radiophoniques ! Inauguré le 3 janvier dernier, 1jour1jingle propose du lundi au vendredi d’exhumer une archive par jour afin d’illustrer un anniversaire ou un événement piochés dans l’actualité ou le calendrier.

Alimenté par la collection d’enregistrements du Transistor et quelques pépites disponibles sur internet, 1jour1jingle est à suivre et écouter sur Facebook ou bien Twitter.

L’occasion de se promener de manière ludique dans l’histoire de la FM française, et de réviser les classiques de l’habillage radio.

Un patron de radio privée donne une fréquence à la radio publique 19 décembre 2016

Posté par Le Transistor dans : Actualité,Etranger , ajouter un commentaire

L’histoire est peu banale, voire inédite. Un propriétaire de radios privées vient de donner une fréquence à la radio publique. Tout cela se passe aux Etats-Unis.

Jason Wolff, patron de El Dorado Broadcasters, achète il y une dizaine d’année des stations de radio, dont Coast 101.3, dans le sud de la Californie, autour de Santa Barbara sur la côte au nord-ouest de Los Angeles. Au début 2016, il vend ces stations à American General Media, un groupe qui possède plusieurs radios dans le secteur. Mais ce dernier a déjà une radio, Q104.5, à San Luis Obispo qu‘il compte fermer pour diffuser Coast. La fréquence de Coast dans cette ville est donc exclue du deal et Jason Wolff ne sait que faire de cette station de 3,6 kW. Il décide finalement de la céder au réseau des radios publiques. Ce sera sous forme de donation.

Les finances des radios publiques sont assurées pour un tiers par les dons privés. Généralement, les Américains signent un chèque, mais parfois les dons sont en nature : vieilles voitures, matériel d’une radio en faillite, collections, etc. Mais une station de radio, ça n’était jamais arrivé !

La radio publique locale, KCRW, gérée par le Santa Monica College, cherchait justement à s’implanter du côté de San Luis Obispo. Depuis le 10 octobre dernier, les auditeurs de cette zone bénéficient ainsi de l’ensemble de ses programmes.

Frédéric – RadioBrest.net

Radio : les tendances de la saison 2016-2017 26 septembre 2016

Posté par Le Transistor dans : Actualité , ajouter un commentaire

Près d’un mois après la rentrée, les grilles de programmes sont bien installées, les nouveaux concepts sont rodés et les radios ont pu largement communiquer sur leurs stratégies pour la saison à venir. A la lumière de tous ces éléments, nous pouvons à présent repérer les traits communs retrouvés sur les différentes antennes, et les effets de mode qui gagnent simultanément le paysage radiophonique français.
Féminisation des équipes, développement de l’interactivité, come-back des anciens, reconversion des politiques… Voici les grandes tendances radio de la saison 2016-2017 !


L’argument de la féminisation des antennes

letransistor_logos_radios_feminisation_antennes

Cette saison, les radios musicales et parlées mettent en avant la présence accrue de voix féminines lors des créneaux d’audience importants :


Du « Moi Président » à toutes les sauces

letransistor_moi_president2

Qu’on se le dise ! L’anaphore du candidat François Hollande en 2012 sera le gimmick de la campagne présidentielle 2017. Et les radios françaises s’y mettent dès cette rentrée ; ce sont pas moins de quatre stations qui font preuve de la même folle inventivité pour titrer ainsi un de leurs programmes :


Les pros de l’humour sur les musicales adultes

letransistor_humoristes_morning_rtl2_rfm

Entre les traditionnels horoscope et les potins people, les réseaux musicaux adultes misent un peu plus sur le rire de bon matin. Et cette saison, ce sont les professionnels de l’humour qui sont appelés à la rescousse :


Des récits de vie illustrés par la musique

letransistor_nikos-aliagas_boublil

Vieux comme la radio, le concept de l’émission d’accueil qui nous promet de mieux cerner un invité grâce à la « bande originale de sa vie » fait son retour sur deux grandes antennes :


Radio France découvre le samedi matin

letransistor_matinales_samedi_broue-rochefort.png

Il y aurait donc une vie le samedi matin ? Deux chaînes de Radio France viennent de s’en apercevoir en inaugurant deux matinales en direct le week-end à la place des traditionnels empilements d’émissions en boîte. Les deux portent le même titre original et éclairant :


Du contenu via Snapchat

letransistor_toulouseFM_mouv_snapchat

La présence sur Snapchat devient incontournable pour les radios jeunes cette saison. L’interactivité via l’application devient à lui seul un concept d’émission sur certaines antennes :


Le retour des anciens

letransistor_bellemare_bercoff_sabatier

Ils ont fait les belles heures des radios généralistes en d’autres temps, puis ont oeuvré dans différentes sphères (presse écrite, télévision, édition) en se faisant presque oublié du milieu radiophonique. Contre toute attente, ils sont de retour en 2016 au micro :


La reconversion des politiques

letransistor_debre_bachelot

Est-ce le début d’un mouvement plus profond ? Deux anciennes personnalités politiques prennent cette année le chemin du divertissement et se transforment en animateurs-chroniqueurs sur de grandes antennes :

 

Crédits photos : RTL, France Inter, RTL2, RFM, France Musique, Europe 1, Mouv’, France Bleu, Sud Radio, MFM Radio, RMC

12345...72

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus